Angola: COVID - 19 - Trente-cinq marchés fermés à travers le pays

Luanda — Trente-cinq marchés informels, dont celui de Kikolo (Luanda), l'un des plus grands du pays en plein air, et 49 établissements commerciaux ont été fermés par les autorités en raison de l'insolubilité, dans le cadre de mesures visant à contenir la propagation du nouveau coronavirus.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Waldemar José, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse pour mettre à jour l'état de fonctionnement de l'état d'urgence en vigueur dans le pays, dans la capitale angolaise, les marchés de Pedrinhas et Salinas ont également été fermés.

Dans un autre aspect, il a informé qu'au cours des dernières 24h00, 87 citoyens avaient été arrêtés pour désobéissance civile, distribués par Luanda (44), Benguela (05), Bengo (05), Cuanza Sul (10), Cuando Cubango (05), Bié (02 ), Cunene (02), Huila (01), Zaire (9) et Moxico (04).

132 véhicules ont également été appréhendés dans tout le pays car leurs chauffeurs n'ont pas respecté les niveaux de capacité requis au regard des nouvelles règles de l'Etat d'urgence qui préconise l'utilisation d'un tiers de la capacité totale. La police a encore saisi pour désobéissance, 122 motos à Benguela, 117 à Huambo, 55 à Luanda, 51 Uíge, 47 à Bíe, 41 à Moxico, 17 à Lunda Sul, 13 Bengo, 11 à Lunda Norte, 10 à Cuando Cubango et cinq à Cuanza Sul, en plus de 31 bouteilles de gaz, dont les prix ont été spéculés.

Concernant les frontières, les forces de l'ordre ont arrêté 53 citoyens pour immigration illégale.

Waldemar José a également informé que, contrairement aux informations publiées sur les réseaux sociaux à propos de la «panique» enregistrée dans un supermarché à Zango, municipalité de Viana, il s'agissait de deux citoyens vietnamiens et non chinois, soupçonnés d'être atteints du coronavirus.

Les citoyens concernés, recueillis par les forces de l'ordre et les forces de sécurité, auraient craché sur le sol et non sur des denrées alimentaires en vente sur ladite surface commerciale.

"Dès que la situation s'est produite, le supermarché a été fermé et une équipe de l'INEMA a été appelée pour évaluer l'état clinique de ces citoyens, qui vivent en Angola depuis plus de trois ans", a-t-il déclaré, excluant la possibilité d'être des transporteurs du Covid-19.

L'Angola a jusqu'à présent enregistré 10 cas positifs de pandémie, dont 6 actifs, 2 récupérés et 2 décédés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.