Mali: Des compagnons de Soumaila Cissé libérés au pays

Soumaila Cisse

Cinq personnes ont été libérées dans la nuit de jeudi à vendredi. Le chef de l'opposition malienne reste lui entre les mains de ses ravisseurs.

La libération de cinq des compagnons de Soumaila Cissé a eu lieu dans la nuit de jeudi 2 à vendredi 3 avril. Selon l'entourage du chef de file de l'opposition malienne, les cinq désormais anciens otages sont sains et saufs. Housseyni Ndouré, l'assistant personnel de Soumaila Cissé, Boubacar Sada Sissoko, cameraman, Kola Badara, chauffeur, Aboubacar Traoré et Yacouba Cissé avaient été enlevés le 25 mars dernier à la suite d'une embuscade tendue par les groupes armés dans une localité proche de Niafunké, dans la région de Tombouctou.

Soumaila Cissé, lui reste toujours entre les mains de ses ravisseurs avec trois autres de ses compagnons.

La libération des cinq premiers otages a été obtenue, d'après nos informations, grâce une négociation âprement menée par le maire de Koumaira, localité située dans cercle de Niafunké, et deux de ses adjoints.

"Après la libération, ils se sont dirigés vers l'hôpital pour les soins habituels en la matière, mais ils se portent bien et n'ont visiblement pas de problèmes de santé", explique Demba Traoré, secrétaire à la communication du parti Union pour la république et la démocratie (URD).

Quel sort pour Soumaila Cissé ?

Le porte-parole de l'URD précise par ailleurs qu'aucune rançon n'a été versée pour obtenir la libération des cinq otages. Mais ce n'est qu'une partie de la bataille qui vient d'être gagnée prévient de son côté Kalidou Sidibé, professeur en sciences politiques à l'université de Bamako. "Il n'y a pas de raison pour ne pas que Soumaila Cissé soit libéré", avertit-il.

La piste Amadou Kouffa

Le professeur poursuit : "Ils connaissent l'envergure nationale et internationale du chef de file de l'opposition malienne. Le rôle qu'il joue, le rôle qu'il est appelé à jouer encore au Mali, en Afrique et dans le monde. Donc, ils savent que c'est un challenge, un enjeu, ils sont également conscients de l'importance de ce qu'ils viennent de faire, que c'est leur crédibilité qui est en jeu". Et Kalidou Sidibé de rassurer : "Je pense que les négociations seront difficiles, mais nous finirons par obtenir la libération de Soumaila."

Dans un enregistrement audio non encore authentifié, on apprend que le groupe Katiba Macina d'Amadou Kouffa serait derrière l'enlèvement de Soumaila Cissé. L'homme politique battait alors campagne dans son fief de Niafunké en vue des législatives du 29 mars, qu'il a remporté haut les mains dès le premier tour.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.