Cote d'Ivoire: COVID-19 - «La pandémie généralisée à Abidjan, les masques doivent être obligatoires»

"La pandémie à Coronavirus est généralisée à Abidjan". Le Directeur général de la santé en Côte d'Ivoire, le Professeur Samba Mamadou, l'a fait savoir le samedi 4 avril 2020, lors de la conférence de presse quotidienne initiée par le gouvernement, dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire.

Faisant d'ailleurs le point de l'évolution de la maladie, le même samedi, le ministre de la Santé de l'Hygiène publique, Aka Aouélé, lui, a été clair au sujet des chiffres. « Ce samedi 4 avril 2020, vingt-sept (27) nouveaux cas d'infection à Covid-19 ont été enregistrés, portant à deux cent quarante-cinq (245), le nombre total de cas confirmés.

Nous notons à ce jour, six (6) nouveaux cas guéris de la maladie à coronavirus, portant ainsi le nombre total à vingt-cinq (25) et un (1) décès. La répartition des 27 nouveaux cas se fait comme suit: 25 à Abidjan (dont la majorité à Marcory et Cocody) et 2 nouveaux cas à l'intérieur du pays (San Pedro et Toulepleu) », a détaillé Aka Aouélé.

Face à cette expansion du Coronavirus à Abidjan, le directeur général de la Santé préconise que le port des masques soit obligatoire. « Le masque a pour effet de nous protéger...II n'est pas raisonnable aujourd'hui de se balader à Abidjan sans un masque. Le port du masque dans cette ville doit être obligatoire », estime M. Samba Mamadou.

La gravité de la situation au niveau d'Abidjan justifie l'isolement du Grand Abidjan des autres villes de la Côte d'Ivoire. Ainsi, pour permettre à certaines personnes, pour des urgences à Abidjan ou l'intérieur du pays, de se déplacer, le gouvernement par le truchement du ministère de la Sécurité et de la Protection civile a décidé de délivrer des autorisations de sortir. A Abidjan, ledit document est établi à l'Ecole nationale de Police sise dans la commune de Cocody.

Sauf bémol ! Le nombre de demandeurs était tel qu'un attroupement de personnes et un désordre était constaté chaque jour devant cette école de formation. Pourtant, l'attroupement de plus de 50 personnes est interdit. Il était impérieux d'y remédier au plus vite. Le ministère de la Sécurité a par conséquent décidé depuis le jeudi 2 avril 2020 de suspendre la délivrance de ces laissez-passer pour réorganiser le mode opératoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.