Congo-Kinshasa: Parlement - Muyaya, Muyumba, Munubo et Lubaya pour la concrétisation du Fonds national de solidarité contre le coronavirus

Dans le cadre de leur responsabilité constitutionnelle de suivre au quotidien la gouvernance de la crise sanitaire causée par la pandémie liée à la maladie à coronavirus, la Sénatrice Francine Muyumba et les Députés nationaux Claudel Lubaya, Juvénal Munubo Mubi et Patrick Muyaya ont, à travers leur déclaration commune datée de vendredi 3 avril 2020, démandé au Président de la République, à concrétiser le Fonds national de solidarité contre le coronavirus, dont il avait lui-même lancé l'idée au cours de son message à la nation.

« Pour des raisons de transparence, nous souhaiterions que la gestion de celui-ci soit confiée à une personnalité indépendante qui sera appuyée par un cabinet d'audit indépendant de façon à garantir la traçabilité des transactions», précisent les quatre parlementaires. Dans un autre chapitre, la sénatrice Francine Muyumba Nkanga et ses collègues Députés nationaux, ont sommé le gouvernement à examiner rapidement, les dossiers de plusieurs compatriotes qui sont bloqués dans des aéroports à l'étranger, surpris par la suspension du trafic aérien décidée par les autorités des pays d'accueil et ou de transit. Et ce, après un test obligatoire de dépistage, la possibilité de rapatriement de tous les concitoyens congolais en détresse dans les aéroports au Benin, aux Emirats Arabes Unis, au Kenya et en Turquie. Ci-dessous, l'intégralité de la Déclaration de ces 4 parlementaires.

GOUVERNANCE DE LA PANDEMIE A CORONAVIRUS

COMMUNIQUE N°4

Dans le cadre de notre responsabilité constitutionnelle de suivre au quotidien, la gouvernance de la crise sanitaire causée par la pandémie liée à la maladie à coronavirus, nous faisons la déclaration suivante :

Pour permettre au pays de se donner les moyens nécessaires à la lutte contre la pandémie liée au coronavirus, nous encourageons le Président de la République, Chef de l'Etat, à hâter et à concrétiser le Fonds national de solidarité contre le coronavirus, dont il avait lancé l'idée au cours de son message à la nation. Pour des raisons de transparence, nous souhaiterions que la gestion de celui-ci soit confiée à une personnalité indépendante qui sera appuyée par un cabinet d'audit indépendant de façon à garantir la traçabilité des transactions. Outre les institutions publiques, que nous appelons à prêcher par l'exemple en apportant les premiers leurs contributions, le secteur privé, la société civile et toutes les personnes de bonne volonté pourront également être appelés à participer à cet effort de solidarité, soutenu par des personnes crédibles. Quant à la population, du reste très pauvre, son respect des consignes sanitaires et mesures édictées par les autorités compétentes sera forcément sa part.

Nous saluons les mesures annoncées par le gouvernement au cours de sa réunion de crise, vendredi dernier, sous la conduite du Premier Ministre et qui visent à soulager tant soit peu, la misère de notre population. Nous l'exhortons à redoubler d'initiatives pour rencontrer les préoccupations citoyennes de plus en plus croissantes et diverses à mesure que s'aggrave la crise.

Face à la montée exponentielle de la vague épidémique, nous rappelons au gouvernement sa responsabilité dans la mise en œuvre et le suivi de l'exécution des mesures de restriction édictées par le Président de la République pour briser la chaîne de contagion. L'augmentation des cas testés positifs fait craindre un débordement en l'absence du strict respect de ces mesures. Nous encourageons à décentraliser et à déployer les réactifs, équipements et traitements dans les provinces pour parer à toute éventualité et épargner Kinshasa le poids de tout le pays.

Par ailleurs, plusieurs compatriotes sont bloqués dans des aéroports à l'étranger, surpris par la suspension du trafic aérien décidée par les autorités des pays d'accueil et ou de transit. Nous invitons le gouvernement à examiner rapidement, avec nos représentations diplomatiques dans les pays concernés et après un test obligatoire de dépistage, la possibilité de rapatrier tous nos concitoyens en détresse dans les aéroports au Benin, aux Emirats Arabes Unis, au Kenya et en Turquie.

Fait à Kinshasa, le 03 avril 2020

Honorable LUBAYA Claudel André,

Député National, élu de la circonscription de Kananga/Kasaï Central

Honorable MUYUMBA NKANGA Francine,

Sénatrice, élue du Haut Katanga

Honorable MUNUBO MUBI Juvénal,

Député National, élu de la Circonscription de Walikale/Nord-Kivu

Honorable MUYAYA KATEMBWE Patrick,

Député National, élu de la circonscription de la Funa.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.