Congo-Kinshasa: Essais cliniques contre le COVID-19 - Dr Muyembe s'explique !

Le Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum, Coordonnateur national du comité de riposte contre le coronavirus en RDC, a annoncé que la République démocratique du Congo était candidate aux essais cliniques du vaccin contre la pandémie du Covid-19 entre les mois de juillet et août 2020.

C'était le vendredi 3 avril dernier, lors d'une conférence de presse conjointe tenue par le ministre de la Communication, la cellule de riposte au Covid-19 et le Commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise. Cependant, cette sortie du virologue congolais a suscité une grande polémique au sein de la population congolaise déjà assez plongée dans la psychose depuis l'annonce du premier cas testé positif dans le pays.

Pour plusieurs, la crainte se situe au niveau où le vaccin dont il est question sera en premier testé en Afrique et particulièrement en RDC, alors que les pays les plus touchés par l'épidémie sont ailleurs, en occident et en Asie. Sans doute une communication mal comprise, mais qui nécessitait à tout prix un éclaircissement de taille.

Réagissant ainsi à cette vague de colère, le virologue congolais Muyembe Tamfum a précisé par voie médiatique qu'il n'y aura pas de vaccination en RDC sans que le vaccin soit testé ailleurs. A cet effet, il a appelé la population congolaise à l'apaisement, étant donné que le test du vaccin anti-Coronavirus a déjà commencé dans d'autres pays en dehors de l'Afrique.

"Je viens d'apprendre qu'une vidéo circule dans les médias sociaux et je l'ai moi-même visionnée. Mon message de ce soir est d'apaiser la tension que j'observe dans la population. Mon intention en parlant du vaccin du COVID-19 n'était pas d'affirmer que nous allons commencer le vaccin en RDC sans qu'il soit testé auparavant en Amérique et ailleurs", a-t-il déclaré.

Le virologue rassure que "des essais de vaccination ont déjà commencé dans ces pays, notamment aux Etats-Unis et en Chine. (... ) Je suis moi-même congolais et ne permettrai jamais d'utiliser les congolais comme cobayes".

Par ailleurs, le Dr Muyembe a rappelé que les vaccins contre la polio, la rougeole, le tétanos et tant d'autres utilisés aujourd'hui en RDC, ont d'abord été testés en France, en Belgique et aux USA avant que ces deniers ne soient introduits en Afrique. Aussi, a-t-il rappelé, l'épidémie de la maladie à virus Ebola a été maitrisée grâce à l'utilisation d'un vaccin expérimental « RVSV » en Afrique de l'Ouest et en RDC.

Toutefois, le Directeur général de l'Institut National de Recherche Biomédicale, a indiqué que pour l'instant, tout est focalisé dans la maîtrise de la pandémie du coronavirus en RDC. Pour lui, le plus important pour le moment est d'observer les gestes barrières et les mesures d'hygiène pour lutter contre la pandémie du covid-19. "C'est ensemble que nous allons vaincre cette maladie en RDC".

Pendant ce temps, la RDC est à plus de 130 cas contaminés à Kinshasa et dans quelques autres provinces, et le nombre de décès s'élève à 16. Trois guéris sont à compter pour l'instant.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.