Ile Maurice: Centres de quarantaine - Les plaintes s'enchaînent

Chambres pas nettoyées, draps qui ne sont pas changés, personnel sans équipements de protection... La liste des plaintes des personnes actuellement en quarantaine dans les différents centres de l'île est longue.

Parmi elles, Pédro Charlot, âgé de 63 ans. Ce voyageur est rentré à Maurice le 17 mars et a tout de suite été mis en quarantaine à Asso Villa, à Belle-Mare. Le sexagénaire déplore que dans ce centre, les voyageurs ont été soumis au test de dépistage après 16 jours de quarantaine. 11 cas positifs ont été détectés et la quarantaine a été prolongée et Pedro Charlot transféré au centre Radisson Blu, à Poste-Lafayette. «Les draps ne sont pas lavés. Nous n'avons pas de sanitizer. Les chambres ne sont pas désinfectées», déplore-t-il.

Ailleurs, une autre voyageuse faisait face aux mêmes problèmes. Elle était au Solana Beach. Pendant son séjour là-bas, elle affirme que le personnel médical n'avait pas de gants. Cependant, elle a été transférée à la Police Training School de Beau-Bassin, où les conditions sont nettement meilleures, selon elle. Cela fait 19 jours qu'elle est en quarantaine et est dans l'incertitude quant à son date de départ.

Sollicitée, une source officielle affirme que les chambres sont nettoyées deux fois par jour. «Cependant, les résidents doivent aussi garder les pièces propres», avance notre interlocuteur. Il rajoute que pour l'heure, il n'y a aucune plainte au niveau du ministère. «Mais malheureusement, un petit groupe agit mal envers le personnel. Des sanctions sévères seront prises dans ces cas», met-il en garde.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.