Cameroun: Initiative - Les enfants de la rue de Douala "armés" contre le Corona virus

L'association Stop Chatting a procédé ce samedi à la distribution des cache-nez, des savons , et des gants aux enfants de la rue d'akwa.La lutte contre le Coronavirus est une affaire de tous.

Les enfants de la rue qui sont des personnes particulièrement vulnérables sont l'une des franches de la population les plus exposées a cette pandémie. C'est dans le but d'éviter que la propagation du virus passe par eux que l'association Stop Chatting a décidé de les soutenir.

Dans la matinée du samedi 04 Avril, les membres de cette association en l'absence de leur présidente empêchée ont procédé a la distribution du matériel de lutte contre la maladie. Il s'agit ici des masques, des gants, des savons antibactérien et de l'eau. En plus de ces "armes" anticorona , les jeunes de Stop chatting aussi offert des pains et des boîtes de sardines a leurs congénères de la rue.

Une action qui rentre en droite ligne avec les objectifs de cette jeune association qui compte en son sein des jeunes dynamiques et volontaires motivés par l'amour du prochain. Ces derniers qui sont a leur première sortie officielle ont décidé de s'inscrire dans l'aide aux couches vulnérables de la société afin de réduire les inégalités sociales.

Larissa Mbika ,la présidente de cette association qui suivait le déroulé de cette cérémonie par vidéo conférence a ajouté que dans les prochains jours, Stop chatting qui est a son coup d'essai fera encore plus d'actions en faveur des couches vulnérables. La jeune fille de 23 ans qui est passionnée par le social actuellement en France compte rejoindre ses membres au Cameroun après la période de confinement imposée de ce côté là a cause du Coronavirus pour mener à bien toutes leurs activités selon un calendrier deja établi. Des actions comme celle ci sont à encourager et a féliciter surtout lorsqu'elles viennent des jeunes.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.