Maroc: Les jeunes d'Ouezzane à la rescousse des personnes en situation de précarité

Des jeunes bénévoles de la ville d'Ouezzane, Dar Dmana, ont pris l'initiative de venir en aide aux personnes en situation précaire, afin de minimiser le plus possible l'impact de l'état d'urgence sanitaire sur cette frange de la société, et ce au sein d'une province qui se retrouve généralement en marge de la dynamique économique de la région du Nord.

Avec les mesures prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire, la situation de plusieurs habitants de Ouezzane a changé, notamment celle des travailleurs journaliers dont le revenu s'est arrêté.

Ainsi, plusieurs initiatives ont vu le jour à Ouezzane, à l'instar de "Mains blanches", une des premières à avoir fait des personnes en situation de précarité sa principale préoccupation durant cette situation exceptionnelle, et ce à travers la distribution d'aides à des personnes impactées par le confinement et choisies par les coordinateurs de cette initiative, en respectant toutes les mesures préventives visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Cette initiative a été proposée par les jeunes de la ville, avec le soutien de plusieurs bienfaiteurs, pour répondre aux besoins urgents des personnes en situation de précarité, a indiqué Karim Dibouch, qui supervise cette opération, expliquant que cette action participative émane d'un bénévolat libre et transparent, ainsi que d'un énorme esprit de patriotisme.

Au début de cette initiative, plus de 500 paniers de denrées alimentaires ont été distribués à des familles identifiées par des coordinateurs de quartiers, après quoi les responsables de l'initiative ont décidé de se joindre à une autre action similaire menée sous la supervision et avec la coordination des autorités locales.

Elle a permis la distribution de quelque 205 paniers de denrées alimentaires en seulement 5 jours, grâce aux contributions de bienfaiteurs de la ville. Cette initiative se poursuivra encore conformément aux mesures préventives visant à lutter contre la propagation du Covid-19.

Cet esprit de solidarité a conduit plusieurs personnes originaires de la ville à adhérer au groupe "Ouezzanis du monde face à la pandémie du coronavirus", qui compte aujourd'hui près de 1.000 membres et vise à collecter des dons et des aides pour soutenir les habitants de la ville démunis lors de cette période durant laquelle l'économie locale de Ouezzane, basée principalement sur l'agriculture et l'artisanat, risque de souffrir.

Ainsi, Allal Thami, résidant en France et coordinateur de cette initiative, a indiqué que l'idée émane des membres de sa famille vivant à Ouezzane pour venir en aide aux familles démunies vivant dans leur quartier, ajoutant que l'idée a été appréciée par plusieurs de ses amis et proches vivant en dehors de la ville ou à l'étranger, ce qui l'a poussé à créer un groupe sur "Facebook" dédié à la solidarité.

Grâce à une grande mobilisation dans le cadre de l'opération "Mains blanches", les "Ouezzanis du monde" ont réussi à venir en aide, sous la supervision des autorités locales, à des dizaines de familles au cours de la première semaine, tandis que la collecte des dons se poursuit pour le lancement d'une deuxième phase dans plusieurs villages avoisinants.

Dans cet élan de solidarité, une équipe de bénévoles, composée d'acteurs de la société civile, oeuvre, sous la supervision des autorités locales, à héberger temporairement les personnes sans-abri dans la salle couverte après l'avoir aménagée et équipée.

Par ailleurs, cet esprit de solidarité a connu la contribution de plusieurs conseils d'élus, puisque le Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a alloué deux millions de dirhams (2MDH) à chaque province et préfecture de la région, afin de financer l'achat de denrées alimentaires de base et les distribuer aux personnes démunies, sous la supervision des autorités.

De même, le Conseil provincial de Ouezzane s'est engagé pour sa part à mobiliser un million de dirhams pour le soutien social ainsi que les initiatives des communes relevant de la province visant à distribuer de l'aide aux familles en situation de précarité.

Plusieurs communes de la province ont également alloué des montants pour l'acquisition et la distribution de denrées alimentaires de base, en coordination avec les autorités provinciales et locales.Face à cette période de crise, les Ouezzanis, poussés par un esprit humanitaire, ont fait preuve d'énormément de solidarité pour surmonter, ensemble, cette situation exceptionnelle qui pèse sur une large frange des habitants de la ville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.