Madagascar: Isolement - Traitement au cas par cas des patients

Il n'y a pas de traitement uniforme appliqué sur les personnes malades du Covid-19 isolées dans cinq hôpitaux, trois dans la capitale, un à Toamasina et un à Fianarantsoa.

Chaque nouvelle personne testée positif au covid-19 rejoint immédiatement la voie de l'isolement dans l'un des cinq hôpitaux publics. Le traitement s'y fait en considération de l'état de santé personnel du malade, avec une prise en compte des allergies qu'il peut avoir et de son niveau de résistance vis-à-vis des soins administrés. « La variété de personnes jusque-là internées ne permet pas de dire qu'il existe une uniformité du traitement dispensé. Il faut tenir compte de la santé de chacun dans l'application du traitement sur les patients.

Comme annoncé depuis la semaine dernière, les malades suivent un traitement à base de chloroquine et d'hydroxychloroquine. Les patients répondent différemment au traitement, raison de leur isolement, dont la durée est fonction de l'amélioration perceptible de l'état de santé de chacun », explique le Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, habilitée à informer officiellement sur la situation de la pandémie de coronavirus. Tous les patients sont ainsi maintenus sous surveillance médicale jusqu'au cas de guérison, lequel est constaté par le corps médical déployé au niveau de l'hôpital de détention.

« En réaction au traitement, un suivi est effectué par rapport à l'augmentation de la défense immunitaire de chaque patient. Là encore, la réaction de chaque personne varie selon sa capacité à faire face au virus. Chacun se conforme aux étapes définies selon un protocole de soins mis en œuvre, et à chaque étape, considération est faite des contre-indications et des effets qui prévalent chez le patient », poursuit-elle.

Guérison en crescendo

« Le problème ne se trouve pas au niveau des remèdes pris, qu'il s'agisse d'huiles essentielles, de tisanes ou autres. Des personnes guéries du Covid-19 et qui témoignent sur la toile parlent des moyens auxquels elles ont eu recours afin de se soigner du coronavirus. Ces témoignages montrent comment les personnes malades diffèrent par rapport à l'adaptation de leur état de santé vis-à-vis du remède pris », insiste le Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana qui est également doyenne de la Faculté de médecine de l'Université d'Antananarivo.

En l'espace de quinze jours, le nombre de personnes atteintes du Covid-19 identifiées est passé de trois à soixante douze. L'internement succède à la conclusion des tests effectués à l'Institut Pasteur de Madagascar où seul le test Polymerase Chain Reaction (PCR) permet de confirmer l'existence du virus à l'intérieur de l'organisme d'une personne. Avant l'enchaînement du test PCR, la détection de la possibilité de contact d'une personne avec un individu contaminé se fait par un test de diagnostic rapide (TDR). Le résultat positif oblige à l'envoi du prélèvement nasal de la personne testée aux fins d'analyses à l'Institut Pasteur de Madagascar.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.