Madagascar: Technologie - Le télétravail a le vent en poupe

La plupart des enseignes du secteur privé improvisent pour maintenir leurs activités à flot. Le télétravail constitue une échappatoire envisageable.

Alternative obligatoire. Avec le confinement, le télétravail s'improvise à grande échelle dans tous les secteurs d'activité afin de garder un semblant de fonctionnement pour l'économie en général. Depuis l'entrée en vigueur du confinement partiel depuis le 13 mars, tous les salariés dont l'activité le permet sont amenés à travailler à distance. Le basculement vers ce mode de fonctionnement n'est pas simple tant pour les employés mais surtout pour les employeurs qui craignent une baisse de performance en n'ayant pas leurs collaborateurs sous la main à longueur de journée. Ces derniers se retrouvent dans l'obligation d'investir dans des moyens de communication et de gestion de ressources humaines qui jusqu'ici n'étaient pas envisageable à l'instar de la fourniture de connexion individuelle pour chaque employé.

Les acteurs du secteur NTIC rivalisent ainsi d'ingéniosité pour aider les entreprises locales durant cette crise. « Depuis quelques années, nous avons mis en place un service interne d'approvisionnement et de livraison de PPN à domicile pour nos employés ainsi qu'un outil de suivi des connexions pour les télétravailleurs », annonce Hery Zo Rakotondramanana, membre du comité directeur d'Etech consulting. Selon ce responsable, le service d'approvisionnement dénommé esanandro.com est une place de marché en ligne permettant à ses collaborateurs d'acheter des produits du quotidien tel que les PPN, la puériculture, le high-tech, ou encore du mobilier. Face au besoin croissant de s'approvisionner et se faire livrer, esanandro lance une version grand public de son service. D'un autre côté l'outil de suivi des connexions mis en place en interne permet de suivre automatiquement les consommations internet de tous les collaborateurs de la société qui se retrouvent en situation de télétravail.

Communication

Cette méthode facilite grandement la gestion des forfaits internet et surtout la gestion du budget. « Ces outils peuvent facilement être implémentés dans d'autres entreprises », ajoute Hery Zo Rakotondramanana. Des communications face à face et des outils de collaboration en temps réel sont nécessaires pour rendre les télétravailleurs et employés au bureau plus efficaces et plus productifs. D'où le recours à la géolocalisation et ainsi que la mise en place de lignes internes hotlines pour assister correctement les collaborateurs.

Notamment sur la partie technique du travail ainsi que la partie humaine et administrative. Ainsi, en anticipation aux éventuels soucis, et pour les besoins logistiques, les adresses des collaborateurs d'Etech sont géolocalisés. Ce qui permet aux livreurs et coursiers d'être plus efficients. « Avoir les bons outils permet aux employés de s'engager dans l'expérience du télétravail. Si on leur ôte en plus les moyens qu'ils ont en temps normal. Cela n'aura d'effet que de baisser la motivation et la productivité des collaborateurs. Raison pour laquelle nous ne lésinons pas sur les moyens pour maintenir nos activités à flot », conclut le responsable d'Etech.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.