Ile Maurice: E-Learning - Une opportunité de responsabiliser les élèves

C'est aujourd'hui que démarrent les cours en audio vision pour les élèves des Grades 1 à 6, et 7 à 9, sur les chaînes de télévision de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC).

Notamment sur les chaînes 2, 3, la Senn kreol et le Bhojpuri Channel. De 8 h 30 à 15 heures, ce sont les écoliers qui sont concernés et à partir de 15 heures, ce sera au tour des collégiens. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette situation inédite représente une opportunité d'épanouissement pour la plupart des élèves.

Dans les milieux concernés, tous s'accordent à dire que «ce n'est pas une situation idéale» mais que c'est le minimum que l'on puisse faire. «Après le confinement, lorsque les écoliers seraient retournés en classe, sans ces cours à la télé, cela aurait été le chaos car ils auraient été totalement déconnectés de leurs études», affirme Vinod Seegum, président de la Government Teachers Union (GTU). Il ajoute que «même si le confinement prend fin le 15 avril, les classes dans des écoles ne vont sûrement pas reprendre normalement le lendemain».

Si la plupart des écoliers ont une télévision chez eux, Vinod Seegum reconnaît que certains n'ont pas cette facilité. «Comme la ministre de l'Éducation l'a indiqué, ces programmes qui seront diffusés seront aussi sauvegardés. On pourra les réutiliser à la reprise des classes. Chaque école est dotée d'une télévision. Et puis, certains enseignants des écoles huppées faisaient déjà du coaching à leurs élèves, grâce à l'utilisation des outils informatiques. Grâce aux classes qui seront menées sur les chaînes de la télévision nationale, il y aura une uniformité en ce qui concerne l'enseignement», souligne le président de la GTU. Les parents, dit-il, vont s'assurer que leurs enfants suivent ces classes, et non se laissent distraire par d'autres choses, car ils ne voudront pas que leurs petits soient perdants.

Secondaire

Au niveau du secondaire, la majorité des collégiens a aussi une télévision ou encore un outil informatique. Cette situation, dit-on, est loin d'être idéale mais représente, néanmoins, «une opportunité» pour les élèves des Grades 10 à 13.

«C'est aussi une épreuve pour ces adolescents qui sont appelés à se responsabiliser. À un si jeune âge, ils ont connu une crise pareille, et ce n'est peut-être pas la seule à laquelle ils vont devoir faire face. C'est une opportunité de faire d'eux des apprenants indépendants. Tout comme c'est le cas pour de nombreux étudiants d'universités, qui suivent des cours à distance. Cette situation les prépare pour leur avenir», estime Basheer Taleb, président de la Fédération des managers des collèges privés.

Il ajoute que les autorités auraient, en parallèle, dû venir de l'avant avec un plan d'urgence concernant la réorganisation du calendrier scolaire, surtout en fonction des cours qui seront dispensées à la MBC.

Abondant dans le même sens, Preetam Mohitram, le nouveau président de l'Association des recteurs des collèges d'État, laisse entendre que ce projet a pris du retard. «Le ministère aurait dû être plus proactif. S'il y avait déjà un système intégré en place, le travail aurait pu se faire avec plus de facilité. On a été témoin des contraintes que les autorités ont rencontrées pour réaliser le projet E-Learning.»

Peer learning

Heureusement, dit-il, que, grâce aux coups de mains des uns et des autres, les collèges publics ont pu rallier la grande majorité des collégiens pour suivre ces cours. «On a eu le coup de main des Head Boys/Head Girls, ceux des enseignants qui ont leur propre relevé de présence, entre autres.»

Quid de cette poignée d'élèves qui n'ont pas de télévision ou d'outils informatiques ou encore, de connexion Internet ? «Il y a le peer learning, système qui permet aux élèves de partager leurs notes avec leurs paires. Dans ce cas précis, le partage peut se faire via le téléphone. Ou encore, le ministère peut mettre sur pied un programme, afin que ce groupe-là ne soit pas en reste», déclare Preetam Mohitram.

Le ministère de l'Éducation a d'ailleurs émis un communiqué hier soir. Les leçons pour les élèves des Grades 1 à 9 seront diffusées à partir de 9 heures, ce lundi, sur les chaines de la MBC ainsi :

MBC 2 - Grades 1,3 et 8

MBC 3 - Grades 2 et 4

Chaine créole - Grades 5 et 9

Bhojpuri Channel - Grades 6 et 7

On peut aussi y avoir accès sur TNT,

MyT, MBC Play depuis Playstore.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.