Tunisie: Hôpital universitaire Habib Bougatfa de Bizerte - Mise en place d'une unité COVID-19

6 Avril 2020

L'unité a été installée dans le dernier étage de l'hôpitalEn un temps record, la nouvelle unité COVID-19 a été créée à l'hôpital universitaire Habib Bougatfa à Bizerte grâce aux efforts de la société civile.

L'initiative est venue de Borhène Dhaouadi, Président de l'association Tunisian Smart Cities et fondateur de l'association Bizerte 2050.Architecte de formation, Borhène a mis en œuvre son savoir-faire pour faire la conception de cette unité et s'est mobilisé avec toute une belle équipe de jeunes volontaires afin d'accomplir des travaux au sein de l'hôpital de Bizerte.

Les travaux ont commencé le samedi dernier à minuit et au bout de quatre jours la nouvelle unité était fin prête. Maçons, menuisiers, peintres, plombiers et électriciens, tous ont été là pour assurer l'avancement des travaux.

Conforme aux standards internationaux

Le choix a été fixé sur le sixième et le dernier étage de l'hôpital qui a été réaménagé selon les normes internationales. La zone dite de contamination a été complètement isolée avec un passage sécurisé pour le personnel soignant.Le sol a été recouvert par une moquette désinfectable, les murs et les portes ont été repeints par des produits de haute gamme avec de nouvelles affiches comportant les indications nécessaires.

Une salle de commande, munie de deux écrans reliés à des caméras de surveillance, a été aussi mise en place pour contrôler le flux de patients depuis la porte d'entrée extérieure de l'hôpital là où a été installée une cellule de triage des sujets Covid.Un accès à côté du service urgences mais avec une isolation complète a été spécialement créé pour accéder à l'unité Covid.

« On a pensé même à ce que l'ascenseur dédié à cette unité monte directement au sixième étage sans s'arrêter aux autres étages afin d'éviter les risques de contamination », a expliqué Borhène Dhaouadi.

Des dons de toutes parts

Au fil des jours, les dons ont afflué et beaucoup de sociétés de services, de citoyens et d'associations ont participé aux travaux suite aux appels de l'architecte sur la Toile. De ce fait, l'équipe s'est attaquée au service de réanimation dans le but de l'améliorer et de le rénover.

« On va finir par le service réanimation pour aller à l'hôpital de Menzel Bourguiba par la suite et pourquoi pas aux autres hôpitaux de la région... », a affirmé Dhaouadi avec une énergie débordante !La municipalité de Bizerte ainsi que le commissariat régional de l'agriculture ont contribué aux avancements des travaux aussi en mettant leurs ouvriers au service de ce chantier.

Des efforts qui viennent de la part de la société civile et qu'on ne peut qu'encourager et saluer. Ils ne sont certainement pas les seuls à venir en aide. Rien qu'en jetant un coup d'œil sur les réseaux sociaux, on peut remarquer le nombre de gens qui s'affichent comme volontaires et qui essayent de fabriquer des masques ou d'aider les familles qui sont dans le besoin.

La bonne foi, la volonté, le dévouement et la solidarité sont là.Une logistique efficace et une bonne synchronisation entre l'État et les composantes de la société civile vont pouvoir permettre de faire face à cette crise sanitaire dans les jours à venir !

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.