Togo: Préserver le tissu économique

6 Avril 2020

Les entreprises togolaises redoutent de faire les frais du coronavirus. La crise sanitaire a débuté il y a quelques jours et il est beaucoup trop tôt pour en mesurer l'impact économique.

Le patronat (CNP) s'est déclaré rassuré par les annonces de la Banque centrale prête à injecter des liquidités.

Laurent Coami Tamégnon, le président du CNP, devrait évoquer la questions avec les adhérents.'Cet après-midi nous allons définir comment bénéficier des mesures d'accompagnement proposées par la BCEAO. Nous allons mener les réflexions avec les responsables de l'institution et les banques', a-t-il déclaré.

Le premier secteur directement impacté est celui des hôtels. Ils sont vides. Logique. Les frontières son fermées et plus aucune liaison aérienne ne permet de rejoindre le Togo, à l'exception des vols spéciaux.Pour les autres secteurs, difficile d'avoir une vue précise.

Il est à noter que les frontières restent ouvertes aux échanges commerciaux. Lomé a aussi la change d'être un important hub logistique qui dessert les pays de l'hinterland.Un atout pour surmonter les jours difficiles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.