Cameroun: Est - Les camionneurs passent au contrôle

Pour éviter qu'ils soient des agents de propagation de coronavirus, ils sont soumis au contrôle systématique dans les différents check-points.

Le Cameroun, du fait de son ouverture sur l'inter land, présente un avantage important, par rapport à ses deux voisins, le Tchad et la RCA, qui ne sont pas ouverts sur la mer. Les corridors conventionnels, Douala Bangui, Douala-Ndjamena, sont par ces temps de la crise de coronavirus, fréquentés, quoiqu'à minima. Du fait du principe de la circulation de la marchandise telle que prescrite par le gouvernement, qui a édicté les 13 mesures le 17 mars dernier.

Il est cependant à noter que cette pandémie a réduit déjà les flux de l'ordre de 35 à 45%, selon les chiffres du Bureau régional de la gestion de fret terrestre/Est. Face à la menace, reste que cette entité croit que ce mouvement ne doit pas servir d'appoint à la circulation de la maladie le long des frontières communes. C'est ainsi d'ailleurs que les différents bureaux de gestion terrestre ont pris sur eux de sensibiliser leurs chauffeurs pour qu'ils ne soient pas des agents de propagation de cette maladie planétaire. Au niveau de la région de l'Est, les trois check-points ont été approvisionnées en points de lavage des mains. Il s'agit des check-points de Bonis, de Garoua-Boulai et de Kentzou.

Auxquels il faut ajouter trois autres check-points intermédiaires, également parés. «Toutes les dispositions sont sont prises, et les mesures du gouvernement relayées à ce niveau-là pour une sensibilisation continue. En plus de cela, nous avons prévu du gel hydro alcoolique. L'autre mesure que nous avons prise, c'est la distribution des gangs à tous les chauffeurs. Nos chauffeurs sont scrupuleusement sensibilisées pour le respect de ces mesures », a détaillé Moussa Manga. Par-dessus-tout, le Bureau de la gestion du fret terrestre souhaite vivement la diminution des tracasseries routières et l'amélioration du réseau routier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.