Congo-Brazzaville: Buteurs congolais de l'histoire de la CAN - Mbono mène le peloton devant Bifouma et Mpélé

Avec six réalisations en trois phases finales disputées, Jean Michel Mbono reste le meilleur buteur congolais lors des phases finales de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), devant François Mpélé et Thievy Bifouma (trois buts). Ce dernier est le seul joueur des Diables rouges encore en activité.

Le bilan de la participation des Diables rouges à la phase finale de la CAN est très faible. En trente-deux éditions, le Congo champion d'Afrique en 1972, n'a participé qu'à sept CAN pour un total de vingt- sept buts marqués. La faible participation des Diables rouges n' a cependant pas empêché deux Congolais de faire parler leur talent de buteur : Jean Michel Mbono et Thievy Bifouma. Le premier était à un but du prix de meilleur buteur de la CAN 72 gagné par le Malien Fantamady Keita et le second partageait la tête du classement des buteurs avec Dieumerci Mbokani des Léopards de la République démocratique du Congo, Javier balboa du Nzalang nacional de la Guinée équatoriale, Andrew Ayew des Black stars du Ghana et Ahmed Akaichi des Aigles de Carthage de la Tunisie.

Dans l'histoire du football congolais, l'on retiendra que Jean Michel Mbono mène le peloton des meilleurs buteurs congolais à la phase finale de la CAN . L'ancien attaquant de l'Etoile du Congo a marqué six des vingt- sept buts des Diables rouges pour l'ensemble des sept éditions. Son histoire avec la CAN débute en 1968. Jean Michel Mbono avait inscrit son premier but lors de la défaite 3-1 contre le Ghana. Le Congo quittait la compétition avec zéro point pour se racheter quatre ans plus tard à Yaoundé au Cameroun en 1972. Au cours de la 8e édition de la CAN, Mbono devient « le Sorcier » grâce à notamment ses deux doublés d'abord lors de la victoire du Congo 4-2 contre le Soudan puis lors de la victoire en finale contre le Mali 3-2. Deux ans plus tard, Mbono n'inscrit qu'un seul but lors de la victoire du Congo contre le Zaïre.

Il est talonné par le Diable rouge encore en activité, Thievy Bifouma. Il a inscrit trois buts lors de la CAN 2015. Thievy Bifouma ouvrait son compteur contre la Guinée équatoriale alors que le Congo était mené 0-1. Il permet aux Diables rouges d'ouvrir le score contre le Burkina faso en match comptant pour la troisième journée des matches de poules avant d'inscrire son dernier but lors de la défaite 2-4 contre les Léopards de la RDC en quart de finale de la CAN 2015. Les échecs successifs lors des éliminatoires des CAN 2017 et 2019 ne lui ont pas permis d'améliorer ses statistiques. Si le Congo se qualifie, la CAN 2021 pourra être pour lui, une occasion en or pour se rapprocher ou égaler pourquoi pas Mbono.

Comme lui, François Mpélé a également inscrit trois buts. Buteur lors de la victoire 4-2 contre le Soudan, il avait inscrit le troisième but contre le Mali qui avait consacré le Congo champion d'Afrique en 1972. Lors de la CAN 1974, le but de Mpélé contre la Zambie lors des demi-finales n'avait pas pesé sur le score (2-4 pour la Zambie).

Derrière ce trio de tête, on retrouve Paul Moukila « Sayal », Jean Jacques Ndomba, Minga Noel Pepe et Tchibota qui sont dans les rangs des joueurs ayant inscrit deux buts chacun. Paul Moukila a été le premier buteur congolais lors de la CAN 1972. Il avait inscrit le but du nul 1-1 contre le Maroc puis il avait ouvert le score lors de la victoire du Congo 2-0 face à l'Île Maurice lors de la CAN 1974.

Jean Jacques Ndomba a été le meilleur buteur congolais lors de la CAN 1974. Il avait ouvert son compteur lors du nul 1-1 contre la Guinée avant de marquer un second but contre la Zambie lors des demi-finales de la CAN. Personne n' a non plus oublié Minga Noël Pepé, l'unique but de la victoire du Congo contre le Cameroun en demi-finales de la CAN 1972. Deux ans plus tard, Minga se retrouvait également buteur lors de la victoire du Congo contre le Zaïre. Pendant la CAN Sénégal 1992, le héros congolais s'appelait Pierre Tchibota. Il avait inscrit deux buts respectivement contre l'Algérie 1-1 en match de groupe et contre le Ghana 1-2 en quart de finale.

A part eux, aucun joueur n'a fait mieux. De la génération actuelle, seuls Prince Oniangué, Fabrice Ondama et Ferebory Doré ont marqué à chacun un but lors de la CAN 2015. Oniangué a permis au Congo de s'imposer 1-0 face au Gabon. Ondama a inscrit contre le Burkina Faso le but qui a permis aux Diables rouges de terminer en tête de son groupe devant la Guinée équatoriale alors que Doré avait ouvert le score contre les Léopards de la RDC.

Mais, l'histoire retiendra aussi que le premier but congolais à la phase finale de la CAN a été inscrit par Jeannot Foutika lors de la défaite 1-2 contre le Sénégal en match de poules de la CAN 1968. Jonas Bahamboula avait trouvé la faille lors de la victoire du Congo 4-2 face au Soudan en 1972. Sébastien Lakou a été l'un des buteurs congolais lors du premier match des champions d'Afrique contre l'Île Maurice 2-0 lors de la CAN 1974. Jacques Mamounoubala a inscrit l'unique but congolais pendant la CAN 1978. Les Diables rouges s'inclinaient 1-3 face à l'Ouganda.

Notons que le Congo avait participé à la CAN 2000 sans marquer le moindre but en trois matches.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.