Cote d'Ivoire: COVID-19/Casse du centre de dépistage de la BAE - 18 personnes interpellées par la police à Yopougon

La Police nationale a interpellé ce 6 avril, 18 individus soupçonnés d'avoir pris part, dans la nuit du 5 et 6 avril, à la destruction du matériel de construction d'un centre de dépistage du Covid-19, à Yopougon-BAE.

Selon le Commissaire de Police Bleu Charlemagne, porte-parole de la Police nationale, ils répondront de leurs actes devant les tribunaux. Invité sur le plateau de la télévision nationale, au cours du journal de 13h, le commissaire a saisi l'occasion pour inviter les populations à la discipline et au civisme.

Faut-il rappeler, plusieurs dizaines de jeunes du quartier BAE, dans la commune de Yopougon, sont sortis de façon spontanée dans la nuit du 5 avril, pour s'opposer violemment, à la construction d'un site de dépistage au Stade de la BAE. Ils considèrent ce site comme étant trop proche des lieux d'habitation. Ils estiment que ce site contribuera à propager la maladie à Yopougon. Ils dénoncent surtout, le déficit de communication qui entoure ce projet, faisant le lit aux rumeurs.

Suite à l'intervention du Préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, les travaux ont finalement repris. Sous le regard bienveillant de la Police et la Gendarmerie. Celui-ci a indiqué qu'il y aura des centres de dépistage dans tous les quartiers d'Abidjan pour informer les populations afin d'éviter la propagation de la maladie.

Le commissaire Bleu Charlemagne a par ailleurs appelé les tenanciers de maquis qui continuent de vendre discrètement la boisson dans leur domicile, de mettre fin à cette pratique, s'ils ne veulent pas être mis aux arrêts.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.