Cote d'Ivoire: Coronavirus - Bras de fer entre populations et forces de l'ordre autour de la construction d'un centre

Le manque de communication a failli mettre à mal le site en construction au stade de la BAE de Yopougon toits rouges dans le cadre de la riposte contre le Coronavirus.

A quoi va servir ce site ? Est-ce un centre de dépistage volontaire ou un centre d'accueil des malades du Covid-19 ? Pourquoi finalement le stade de la BAE et non le stade Jesse Jackson et le Chu de Yopougon, comme initialement prévus ? Que deviennent donc, les deux premiers projets annoncés au départ, à savoir la construction d'un site au stade Jesse Jackson et d'un autre au Chu de Yopougon ?

Autant de questions qui restent sans réponses, faute d'interlocuteur. Conséquences, les habitants du quartier « toits rouges » se sont opposés le dimanche 5 avril nuit, malgré le couvre-feu, à la construction de ce nouveau centre.

C'est par centaine que les jeunes de ce quartier populaire sont sortis de façon spontanée pour manifester bruyamment, leur inquiétude en saccageant le matériel prévu pour la construction de ce centre. Pour eux, ce site qu'ils considèrent de trop, et qu'ils trouvent trop proches des domiciles, contribuera plutôt à propager le coronavirus dans la plus grande commune de Côte d'Ivoire. Ils dénoncent surtout, le déficit de communication qui entoure ce projet, faisant le lit aux « fake news ».

Sûrement mal informés, ils considèrent la construction de ce site comme l'expression d'un mépris et de la haine à l'endroit des habitants de ce quartier. Ils souhaitent que ce projet se fasse sur les deux premiers sites, initialement retenus. A savoir, le stade Jesse Jackson et le Chu de Yopougon qui sont de leur point de vue, isolés et bien placés pour accueillir des malades du Covid-19.

En attendant qu'une solution soit trouvée à ce problème, les échauffourées se sont poursuivies encore ce lundi 6 avril, entre populations et forces de l'ordre, déployées en grand nombre.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.