Afrique: COVID-19 - La BAD promet 50 milliards de dollars à l'Afrique sur cinq ans

Dakar — La Banque africaine de développement est prête à débloquer jusqu'à 50 milliards de dollars sur cinq ans dans des projets visant à aider les pays africains à faire face aux ajustements devant permettre de faire face aux répercussions de la pandémie du Covid-19 sur l'économie africaine, a assuré lundi son président Akinwumi Adesina.

"Nous sommes prêts à déployer jusqu'à 50 milliards de dollars sur cinq ans dans des projets visant à aider l'Afrique à faire face aux coûts d'ajustement qu'elle devra supporter pour faire face aux répercussions du Covid-19, bien après le passage de la tempête actuelle", a-t-il indiqué dans un communiqué parvenu à l'APS. 

S'appuyant sur une étude de la BAD, Akinwumi Adesina a souligné que la pandémie du nouveau coronavirus pourrait entraîner une baisse du PIB, allant de 22,1 milliards d'USD dans le scénario de référence, à 88,3 milliards d'USD dans le scénario catastrophe.

Cela équivaudrait également à une contraction des prévisions du PIB pour 2020 de 0,7 à 2,8 points de pourcentage en 2020, alors que le continent africain pourrait entrer en récession cette année si la situation actuelle persistait, a averti le président de la BAD.

Il a fait savoir que le choc du Covid-19 réduira davantage la marge de manœuvre budgétaire du continent, étant donné que les déficits budgétaires devraient se creuser de 3,5 à 4,9 points de pourcentage et augmenter le déficit de financement de l'Afrique de 110 à 154 milliards d'USD supplémentaires en 2020.

"Les estimations de la Banque indiquent que la dette publique totale de l'Afrique pourrait augmenter, selon le scénario de base, de 1 860 milliards d'USD en fin 2019 à plus de 2 000 milliards d'USD en 2020, contre une prévision de 1 900 milliards d'USD dans un scénario sans pandémie", a fait observer M. Adesina.

"Ces chiffres devraient atteindre 2 100 milliards d'USD en 2020 dans le scénario catastrophe", a encore averti le président de la BAD.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.