Sénégal: Malick Daf, coach du Jaraaf de Dakar - «Il faut préserver notre santé d'abord»

6 Avril 2020

« Nous sommes confrontés à un repos forcé comme toutes les autres équipes à cause de la pandémie du coronavirus. Nous n'avons pas le choix car c'est une situation qui s'impose à tout le monde.

Nous sommes donc confinés à la maison, c'est un peu difficile parce que nous avons l'habitude de vivre le sport tous les jours, de nous entraîner tous les jours et de jouer tous les week-ends ». Malick Daf, l'entraîneur du Jaraaf de Dakar, partageait ainsi la préoccupation des Sénégalais face à une pandémie qui n'a pas fini de faire des ravages au niveau mondial.

Un tour à Keur Jaraaf, siège du club, et à Ouakam, lieu d'habitation loué pour certains joueurs n'étant pas de Dakar, renseigne sur les effets du coronavirus sur le quotidien des populations. Un calme plat règne sur les lieux, tout est fermé. Tous les joueurs sont libérés en attendant le retour à la normale.

En effet, depuis l'annonce de l'interdiction de tout regroupement et le report des matches du championnat, maillots et godasses ont été rangés dans les placards.

Une situation que l'entraîneur du club Malick Daf juge difficile, mais qu'il faudrait gérer comme tout le monde. Pour le coach du Jaraaf, cet arrêt du championnat était tout à fait logique face à la pandémie. « On ne pouvait pas mettre nos vies en péril.

C'est une question de bon sens, car il y a toujours une vie après le football. Il faut donc préserver notre santé d'abord. J'en profite pour présenter mes condoléances à la famille de Pape Diouf qui était une idole pour nous, un monument pour le football sénégalais, africain et même mondial. Le football a perdu un homme bien sur tous les plans », témoigne Daf.

N'empêche, malgré cette libération des joueurs, le coach du Jaraaf informe qu'un programme a été mis à tous les joueurs et qu'ils devront respecter. « Il est nécessaire de maintenir la forme pour la reprise. Car un joueur ne doit pas rester longtemps sans s'entraîner au risque de prendre du poids ou de connaître une baisse de forme.

Heureusement qu'au Jaraaf avec le préparateur physique Ibou Diatta, on a bien anticipé. Les joueurs s'entraînent individuellement à la maison. Nous souhaitons donc que tout cela finisse très rapidement afin qu'on continue ce qu'on a entamé », a dit Malick Daf.

En effet, l'équipe du président Cheikh Seck après des débuts difficiles (beaucoup de points perdus pendant les cinq premières journées du championnat), a fait un retour en force dans la course aux premières places. Et c'est d'ailleurs grâce à sa victoire probante de la 13e et dernière journée de la phase aller contre Niarry Tally (2-0) que le Jaraaf a arraché la 2e place à Dakar Sacré-Cœur.

Ainsi, avec 21 points, 6 victoires, 3 nuls et 4 défaites, l'équipe de la Médina vient après Teungueth Fc, solide leader de la L1. « L'équipe est bien revenue. Ce n'était pas évident, mais à force de travailler et d'apporter des réglages, nous sommes parvenus à accrocher le peloton de tête.

Nous aurions préféré continuer sur notre dynamique, mais la pandémie s'est imposée à tout le monde. Et nous sommes obligés de nous adapter à la nouvelle donne. Nous prions tous afin que ce mal soit éradiqué au plus vite et que nous reprenions nos activités », déclaré l'entraîneur du Jaraaf.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.