Madagascar: Coronavirus - Les cas contacts se multiplient

La santé de plusieurs personnes se retrouve dorénavant mise en péril car des habitants d'Antananarivo, d'Alasora, à Toliara et à Nosy-Be ont contracté le covid-19. Leurs quartiers d'origines sont connus.

Sept nouveaux cas de coronavirus sur dix, déclarés officiellement hier, sont dus à des contacts locaux entre personnes. Parmi ces cas révélés se trouvent trois personnes respectivement issues des quartiers très fréquentés d'Ambodin'Isotry, d'Ankadifotsy et d'Ampitatafika et elles ont été contaminées par contact.

Tirée de la révélation officielle d'hier, cette nouvelle met en danger les personnes ayant été en contact avec ces individus et leurs entourages respectifs. « Sept personnes qui ne présentent pas visiblement de symptômes mais qui portent le coronavirus viennent d'être connues. Les trois sont habitants de la ville d'Antananarivo, un du village d'Alasora, deux de Toliara et un autre de Nosy-Be Hellville. Ces personnes, chez qui le coronavirus est découvert, sont immédiatement internées, isolées et mis sous traitement », affirme Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte-parole du centre de commandement opérationnel de la lutte contre le covid-19.

Selon ses explications, « à Ambodin'Isotry, il y a eu le cas récent d'arrivée d'un étranger porteur du coronavirus entré en contact avec les habitants de ce quartier d'où tout contact entre personnes devient suspect. Il est recommandé à tous de rester confinés à la maison ». Avec l'affluence nombreuse, chaque matin, dans tous les quartiers de la capitale dont ceux d'Ambodin'Isotry, d'Ampitatafika et d'Ankadifotsy, la propagation du coronavirus par simple contact prend forme.

« La personne contaminée à Nosy-Be a éprouvé des difficultés respiratoires », indique Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana. Pour l'heure, l'origine de la contraction du coronavirus chez ces cinq personnes est connue, en l'occurrence l'entrée en contact avec des personnes déjà malades du covid-19.

En province

D'après la professeure, « Il reste à identifier comment les deux autres individus ont pu être contaminés ». La prise de conscience par rapport au confinement est encore attendue. « La méconnaissance apparente du porteur du coronavirus dans une localité donnée ne peut obliger qu'à se confiner, vu qu'il est impossible d'éviter qui que ce soit par simple préjugé. Le danger que présente cette méconnaissance fait comprendre que la propagation du coronavirus se réalise », selon Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana.

En vingt-quatre heures, Madagascar compte dix nouveaux cas confirmés de porteurs du coronavirus, portant le nombre de personnes internées et isolées à quatre vingt-deux. Sur les dix nouveaux cas confirmés, le coronavirus a été détecté chez trois personnes rentrées de voyages aériens à destination de Madagascar. La mesure urgente, annoncée hier pour la capitale, consiste en un déploiement dans chaque arrondissement, d'une équipe médicale mobile qui va intervenir directement dans les quartiers en cas d'urgence.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.