Cameroun: Boko Haram a tué des civils et des militaires au pays ce week-end

La secte islamiste Boko Haram a fait de nouvelles victimes le week-end dernier au Cameroun. Au moins neuf morts et de nombreux blessés dans un double attentat dans la région de l'extrême-nord, frontalière du Nigeria.

Amchidé, localité située à un jet de pierre de la frontière avec le Nigeria dans le Mayo-Sava, a été la plus durement frappée. Sept civils tués dont deux adolescents et une quinzaine de blessés. Selon des sources locales, le kamikaze s'est fait exploser dimanche autour de 20 heures. L'attaque s'est produite alors que les victimes « retournaient chez elles », traversant une zone où les autorités déconseillent les déplacements après 18 heures, en raison des risques d'attaques jihadistes.

Quelques heures plus tôt, des insurgés ont tendu une embuscade à Zigagué, toujours dans le Mayo-Sava. Au cours de celle-ci, deux militaires ont été tués, selon le confrère Guibai Gatama, spécialiste de la région. Depuis un peu plus de cinq ans le Mayo-Sava, dans l'extrême-nord du Cameroun, qui partage une longue frontière avec le Nigeria, est la partie du pays qui subit le plus les assauts meurtriers de la secte islamiste.

Pour la seule année 2019, 275 personnes y ont été tuées, selon un décompte d'Amnesty International.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.