Cote d'Ivoire: Codiv-19/Aka Aouélé - « La redistribution des dons va se faire en priorité en faveur des équipes en première ligne »

Le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Pr Eugène Aka Aouélé, a déclaré, hier, à la Nouvelle pharmacie de le santé publique de Côte d'Ivoire (Npsp-CI) à Treichville, que « la redistribution des dons financiers et matériels sanitaires va se faire en priorité en direction des équipes en première ligne dans la lutte contre la pandémie ».

C'était lors de la cérémonie officielle de lancement de l'opération de dispatching des kits et appuis financiers apportés à la Côte d'Ivoire par les partenaires extérieurs et des acteurs économiques locaux. Eugène Aka Aouélé a expliqué qu'il s'agit notamment du personnel soignant et des agents des forces de l'ordre, puisque la première phase de redistribution se fera pour faire face à l'urgence.

Il a souligné que la Côte d'Ivoire devrait saisir la chance, parce qu'il a fallu un seul appel des plus hautes autorités pour que des entreprises citoyennes s'activent pour accompagner l'action du gouvernement. Le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique a promis que l'ensemble des dons sera géré avec transparence. Surtout que les donateurs observent l'usage qui en sera fait.

Parce qu'à l'en croire, « l'arrivée d'autres dons dépend de la bonne gestion que nous ferons de ceux que nous avons reçus ». Par conséquent, « tout va se faire dans la transparence et la redevabilité, parce que ceux qui gèrent les dons vont en rendre compte », a-t-il prévenu.

Eugène Aka Aouélé a également exprimé sa déception devant les incidents de Yopougon qui ont conduit à la destruction du dispositif de dépistage et de sensibilisation en cours d'installation dans cette commune. Sur la question, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général Vagondo Diomandé, a condamné les actes de destruction et mis en garde contre des agissements similaires.

Parce qu'il « est difficilement admissible que des individus puissent manipuler des jeunes enfants pour qu'ils se comportent comme il nous a été donné de voir, parce que nous ne sommes pas dans une situation d'activités politiques. Nous parlons de santé ».

Le général Vagondo Diomandé a indiqué que « tous ceux qui aiment la Côte d'Ivoire sont peinés de voir ce qui s'est passé à Yopougon ».

Il a estimé que quand bien même force doit rester à la loi, ses éléments n'ont pas usé de la force en premier ressort, parce qu'il pense que la campagne de sensibilisation en cours doit permettre à chacun de comprendre que l'ennemi commun, c'est la pandémie. « Il n'est pas question de détruire l'autorité de l'État. Cela ne passera pas », a prévenu Vagondo Diomandé.

La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs autres personnalités dont l'ambassadeur de Chine, Wan Li; le Dg de la Police nationale, Yssouf Kouyaté; le Dg de la Npspci, Yapi Ange Désiré et Roselyne Chalobah Chambrier, Dg de Arise Ivoire.

Cette structure a déjà mis à disposition deux millions de masques, 150 000 tests, 150 000 paires de gants, 50 000 flacons de gel hydro-alcoolique de 500 ml, 30 000 tenues de protection, 1000 caméras thermiques et 2000 thermo-lasers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.