Angola: Le gouvernorat de Luanda rassure la population sur La fourniture d'eau potable

Luanda — Les zones périphériques de la capitale angolaise, qui se heurtent aux problèmes de fourniture d'eau potable, continueront d'être ravitaillées gratuitement en liquide précieux par des camions citernes, durant cette période de la pandémie du COVID-19, a rassuré ce lundi le gouverneur de la ville de Luanda, Sérgio Rascova.

Interpellé par la presse, au terme d'une visite de constatation à Cacuaco et Cazenga, faubourgs de la capitale angolaise, le gouverneur a ajouté que des efforts continueraient d'être fournis pour assurer la fourniture d'eau, notamment aux zones d'accès difficile.

Conjugués en partenariat avec l'EPAL, régie des eaux de Luanda, dans le cadre du Plan de contingence visant à barrer la route au nouveau Coronavirus, ces efforts visent également à améliorer l'approvisionnement par l'entretien des systèmes de distribution du liquide précieux avec l'appui des Administrations municipales, a-t-il expliqué.

En vue d'assurer le ravitaillement de la population en eau potable, le Gouvernorat provincial de Luanda (GPL) a mis en circulation 20 camions citernes, dont dix capables de contenir 1200 mètres cubes.

Signalons que, le territoire angolais est, depuis le 27 mars 2020, en état d'urgence pour une durée provisoire de 15 jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.