Ile Maurice: Supermarchés et boutiques - Les étagères se remplissent dès cette semaine

Non, il n'y a pas de pénurie à l'horizon. C'est ce que martèlent les autorités comme les commerçants. Loin d'y croire toutefois, ils sont nombreux à faire le pied de grue pour acheter notamment du gaz.

Ce mardi 6 avril, les longues files d'attente dans les stations-service ne diminuent pas pour l'achat des bonbonnes de gaz ménager. Depuis le confinement, plusieurs stations-service ont remarqué que certaines personnes viennent échanger leurs bonbonnes à moitié ou à trois-quarts remplies pour une nouvelle. Même si les autorités annoncent sans cesse qu'il n'y a pas de pénurie, le manque de gaz ménager se fait sentir dans certains endroits.

À cet effet, le ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden, a effectué une visite chez Total Mauritius et Vivo Energy Mauritius, dimanche, pour constater de visu qu'il n'y a aucune pénurie dans la production et la distribution. «C'est vrai que certaines personnes ne trouvent pas de gaz dû à un souci au niveau des dépôts. Mais dans les endroits où il n'y a pas de station-service, des revendeurs n'opèrent que pour le gaz ménager», a déclaré le ministre.

Même situation dans les supermarchés et boutiques du coin. Ce sont surtout des perturbations dans la chaîne d'approvisionnement qui causent des ruptures de stock.

Si l'on croit deux des principaux distributeurs alimentaires du pays, les supermarchés, tout comme les «boutiques du coin», auront leurs étagères bien approvisionnés à partir de cette semaine. «Les grandes surfaces étaient déjà ouvertes avant le 2 avril pour recevoir leurs commandes même si les consommateurs n'avaient pas accès à l'intérieur. En revanche, les superettes et les autres boutiques n'ont pas été approvisionnées pendant les premières deux semaines du confinement. Elles ont fonctionné avec leur ancien stock à la réouverture», explique Sonny Wong, Senior Manager chez Innodis.

D'ajouter que contrairement aux grandes surfaces, les petites «boutiques» sont approvisionnées une fois par semaine, à un jour spécifique. Sonny Wong maintient que d'ici vendredi, tous les commerces de l'île auront leurs commandes.

Du côté de Panagora Marketing Ltd, Cédric Lagesse, le Managing Director, affirme que l'entreprise a travaillé avec un personnel réduit la semaine dernière. Malgré cette situation, dit-il, la société a pu approvisionner entre 200 à 300 points de ventes, dont 50 % sont des petits commerces. «Depuis vendredi soir, nous avons obtenu des Work Access Permits supplémentaires, ce qui nous permet dès aujourd'hui de desservir un plus grand nombre de commerces qui respectent les règles sanitaires imposées durant le confinement.»

Et au niveau du ravitaillement du pays ? Pour le gaz, l'arrivée du prochain bateau est déjà prévue, indique Matthias de Larminat, directeur général de Vivo Energy Mauritius. Il précise que le stock actuel compte l'équivalent de 400 000 bouteilles. «La production a été augmenté de 5 à 10 % pour faire face à la demande. Au quotidien, 8 000 bonbonnes sont distribuées. La priorité pour la distribution de gaz ménager est les endroits où le manque a été constaté», soutient-il.

«Nous avons suffisamment de produits en réserve. Il y a d'autres cargaisons qui sont quelque part en mer», relève pour sa part Sonny Wong.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.