Ile Maurice: Incidents au centre de Pointe-aux-Sables - Un suspect hospitalisé, quatre policiers en isolement

Ce suspect a dû être évacué d'urgence par la Rapid Response Team du ministère de la Santé, lundi 6 avril. Il souffrait de vomissements et de fièvre et a été admis à l'hôpital Jeetoo. Ce détenu fait partie du groupe de six suspects arrêtés dans le sillage des incidents qui avait éclaté au centre de quarantaine James Burty David, samedi.

Du coup, les policiers qui étaient de service au centre de détention ont été conseillés de s'isoler chez eux par mesure de précaution. Seul un officier équipé avait accès à l'intérieur des cellules des détenus mais par mesure de précaution ce dernier ainsi qu'un «sub-inspector», un caporal et un constable sont en «self isolation».

Hier, les suspects avaient comparu devant la Bail and Remand Court par visioconférence. La police a maintenu son objection quant à leur remise en liberté. C'est ainsi qu'ils avaient été conduits au Vacoas Detention Centre pour être détenus.

Sollicitée, une source proche du dossier confirme que des mesures ont été prises pour héberger ces patients. «De toute façon, le Vacoas Detention Centre a été converti en centre de quarantaine», indique-t-on.

C'est vers 14 heures samedi que les incidents sont survenus à Pointe-aux-Sables. Le médecin qui avait 70 personnes à sa charge au James Burty David Quarantine Centre décide de faire un briefing avec 41 d'entre eux. Cela, pour leur dire que leur «séjour» au centre sera prolongé et que d'autres tests devront être effectués sur eux.

C'est à ce moment là, selon les dires du médecin, que ceux présents se seraient montrés menaçants. «L'un d'eux m'a pris par le bras et m'a malmené. Je me suis illico dirigé vers mon bureau, accompagné de la Nursing Officer. Les suspects y ont fait irruption, en proférant des injures et en me menaçant avec une paire de ciseaux», avait rapporté le médecin à la police.

Le Nursing Officer a également donné sa version des faits aux enquêteurs et a confirmé les allégations de son collègue.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.