Burkina Faso: COVID-19 - Alléger le fardeau des femmes des marchés et yaars

Conscient des difficultés que rencontrent les vendeuses de produits frais pour l'écoulement de leurs marchandises, depuis la fermeture de certains marchés et yaars, le président du Faso a exhorté les exécutifs locaux à faire des aménagements nécessaires, afin de faciliter l'accès des ménages aux produits frais de consommation courante, dans le strict respect des mesures de distanciation.

Le chef de l'Etat a également décidé de l'instauration d'un fonds de solidarité au profit des acteurs du secteur informel, en particulier au profit des femmes, pour la relance des activités de commerce des légumes et fruits, d'un montant de 5 milliards FCFA.

La suspension des loyers, la suspension des droits de place, la prise en charge des factures d'eau et d'électricité, et la prise en charge des frais de gardiennage pour la période d'avril à juin 2020 sont aussi des mesures annoncées par le chef de l'Etat. Par ailleurs, des vivres seront distribués aux personnes vulnérables des marchés et yaars, fermés à cause de la pandémie.

En décidant de soulager ceux qui exercent dans ces marchés et yaars, le président du Faso salue là, une frange importante de l'économie de notre pays, en particulier les femmes, actrices à la base. Les marchés et yaars constituent, en effet, de véritables poumons des économies locales, et des milliers de personnes, notamment des femmes, y gagnent leur vie, et contribuent à la gestion de leurs foyers.

A travers ces mesures à l'endroit de l'Autre moitié du ciel dans ces moments difficiles, le président du Faso réaffirme à nouveau sa reconnaissance du rôle primordial des femmes, et leur contribution pour le développement économique et social du pays.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.