Algérie: JM Oran-2022 - "Ambitions revues à la hausse"

Oran — Le Comité d'organisation des jeux méditerranéens (COJM) d'Oran profitera du report à l'été 2022 de la 19e édition prévue initialement pour l'été 2021 pour "revoir ses ambitions à la hausse", a indiqué mardi le directeur général de cet organisme.

"Le COJM travaillera encore davantage pour revoir ses ambitions à la hausse évidemment. Nos tâches sont connues, les défis identifiés et le but étant d'organiser une compétition de haute volée", a écrit Salim Iles dans une lettre publiée sur la page officielle de son instance sur Facebook.

La 19e édition des jeux méditerranéens a été renvoyée au 2022 suite à une décision commune prise la semaine dernière par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi et le comité international des jeux (CIJM), en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19) qui secoue le monde entier et qui a contraint les différentes instances sportives internationales à reporter toutes ses épreuves programmées pour l'été prochain, y compris les jeux olympiques (JO) de Tokyo, rappelle-t-on.

L'ancien champion algérien en natation s'est engagé, en outre, à ce que le COJM "travaille comme il l'a fait jusqu'à présent d'arrache-pied pour atteindre son objectif", sollicitant au passage l'implication de la population oranaise pour réussir sa mission.

Soulignant que cette manifestation "est une opportunité, sans nulle autre pareille, pour nous tous afin de faire de cette étape d'Oran une référence dans l'histoire des Jeux Méditerranéens", Salim Iles s'est dit conscient de la nécessité de "redoubler d'effort, ensemble et non séparément, car les attentes et les espoirs sont encore grands".

Il a conclu sa lettre en s'adressant aux Algériens pour leur conseiller "de rester chez eux et de ne pas s'aventurer inutilement à l'extérieur", estimant que "chaque pas dehors est synonyme de risque de se faire contaminer par le Covid-19".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.