Afrique: Comment pouvons-nous aider les petites entreprises touchées par la crise COVID-19

communiqué de presse

Alors que le COVID-19 passe d'une crise sanitaire à une crise économique, nous essayons d'anticiper où concentrer nos efforts afin que les petites entreprises du monde entier survivent à cette tempête.

L'ITC travaille avec les micro, petites et moyennes entreprises (MPME), principalement dans le monde en développement. La petite entreprise type avec laquelle nous travaillons emploie entre 10 et 20 personnes, est proche ou déjà prête à exporter, et souhaite se développer à l'échelle internationale. Ces MPME représentent 60 à 70 % des emplois dans les pays en développement et environ la moitié de l'activité économique1. En outre, elles ont tendance à employer des jeunes et des femmes.

Il est encore trop tôt pour estimer l'ampleur des effets de la pandémie sur les MPME. Les petites entreprises sont déjà, ou seront bientôt, confrontées à une crise de liquidités qui pourrait anéantir des pans entiers de l'économie. Au cours des prochains mois, elles feront face à une série de défis qui dépendront, dans une large mesure, de la manière dont les décideurs politiques réagiront.

Les défis des petites entreprises

Quelle est l'ampleur du raz-de-marée qui nous attend ? Selon les dernières estimations du Fonds monétaire international (FMI), le monde dans son ensemble devrait entrer en récession en 2020². Certains secteurs seront plus touchés que d'autres, notamment les secteurs des voyages et de l'hôtellerie-restauration qui seront frappés de plein fouet. Les entreprises devraient traverser un processus en quatre phases : arrêt, perturbation de la chaîne d'approvisionnement, dépression de la demande et enfin, reprise. La gravité et les perturbations causées par chaque étape du processus dépendront des politiques adoptées par les gouvernements. Nous savons que l'impact sera rude ; ce que nous ne savons pas, c'est combien de temps la crise durera.

Pendant ces quatre phases, de l'arrêt à la reprise, les MPME seront confrontées à une multitude de menaces pour leur survie :

1. Effondrement de la demande et de l'accès aux liquidités. La demande a chuté pour les entreprises et les entrepreneurs que nous soutenons, y compris le secteur manufacturier, et certains acheteurs retardent les paiements de commandes déjà reçues. Les MPME ont de petites réserves de liquidités et en cas de choc, elles sont les premières à faire faillite. Les entreprises qui font du commerce international sont particulièrement vulnérables, car elles dépendent de l'accès à des dollars américains, de plus en plus rares, pour financer divers frais.

2. Accès aux intrants et gestion des stocks. Les MPME s'approvisionnent fréquemment à l'étranger, et cela de plus en plus à mesure que les chaînes logistiques s'agrandissent et deviennent plus complexes. Pour les entreprises d'habillement avec lesquelles nous travaillons en Afrique du Nord, par exemple, l'effondrement des commandes a entraîné la disparition d'intrants clés, tels que les tissus en provenance de Chine.

3. Gérer l'environnement de travail. Pour les MPME manufacturières en situation de confinement, subsister demeure un défi, les usines n'étant pas conçues pour la distanciation sociale. L'émigration massive des villes a entraîné la disparition des travailleurs et leur remobilisation semble être problématique. De nombreux pays ont suspendu l'aide aux agriculteurs, alors même que l'activité agricole se poursuit.

4. Incertitude politique et perturbation des chaînes d'approvisionnement. Les politiques évoluent rapidement. Les responsables des MPME travaillent souvent seuls et n'ont pas la capacité de mettre en place une équipe de crise pour assurer le suivi des évolutions. Un de nos clients rapporte qu'une cargaison de produits frais s'est retrouvé bloquée dans un aéroport lorsque le transport aérien de passagers s'est arrêté. Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, telles que des compagnies aériennes clouées au sol, créent d'énormes difficultés.

5. Accès à l'aide d'urgence : Pour de nombreuses petites entreprises que nous soutenons, les frontières entre économie formelle et informelle sont parfois floues. Les MPME font rarement appel au soutien du gouvernement et collaborent relativement peu avec les réseaux d'institutions de soutien du gouvernement. Alors que les gouvernements mettent en place des aides d'urgence, il peut s'avérer difficile d'atteindre ces entreprises et de trouver des moyens de les aider.

Réactiver les partenariats commerciaux

Lorsque la crise sera passée, nos bénéficiaires s'attendront à ce que nous soyons prêts à les aider à renouer avec les acheteurs, à réembaucher du personnel et à relancer la production. Il est trop tôt pour tirer des conclusions, mais voici nos suggestions, basées sur les premiers conseils que nous recevons du terrain :

Modifiez la règle du jeu (et soyez à l'écoute). Tout comme d'autres acteurs qui fournissent une assistance technique, de nombreux projets de l'ITC ont des objectifs et des flux de travail rigides, mal adaptés pour faire face à un tel choc. Nous devrions modifier notre méthodologie et être davantage à l'écoute des besoins des responsables des MPME et des gouvernements, afin de trouver des solutions. Par exemple, nos collègues travaillent d'ors et déjà avec une association de l'industrie de l'habillement en Afrique pour élaborer un plan de relance, avec le soutien actif du bailleur de fonds.

Soyez prêts à analyser des données. Les chaînes de valeur internationales représentent une part énorme du commerce et sont connectées à des millions de MPME. L'ITC utilise les réseaux au sein de ces chaînes pour mesurer les impacts de la crise, et met ses résultats d'analyse à disposition des décideurs et des entreprises. L'essentiel étant de programmer les enquêtes afin qu'elles ne perturbent pas les partenaires pendant qu'ils s'attaquent aux problèmes immédiats.

Construire (reconstruire) l'écosystème. Les MPME ont plus que jamais besoin des organisations de soutien aux entreprises. Les gouvernements ont également besoin d'un écosystème capable de fournir une aide indispensable à leurs MPME. L'équipe de renforcement institutionnel de l'ITC met en relation les organisations de promotion du commerce du monde entier afin de partager de nouvelles pratiques et ressources pour les petites entreprises, telles que des informations sur les marchés, afin qu'elles puissent apprendre les unes des autres en temps réel.

Pensez aux chaînes de valeur et aux partenariats. Les acteurs de la chaîne de valeur doivent travailler ensemble pour rétablir le commerce. L'ITC par exemple, s'efforce de maintenir le dialogue entre les acheteurs et les fournisseurs.

Concentrez-vous sur le financement. Étant donné que peu d'entreprises bénéficiaires de l'ITC reçoivent un financement direct, elles seront peut-être laissées pour compte lorsque les gouvernements et les prêteurs internationaux offriront des liquidités d'urgence. L'ITC travaille avec des institutions de financement au commerce, des régulateurs, des garants, des acheteurs et des fournisseurs pour intégrer les MPME dans des réseaux de financement accessibles.

Il est impératif que nous commencions à agir le plus tôt possible, par le biais de la technologie digitale, dans la mesure du possible. Certaines équipes de l'ITC à Genève ont trouvé des moyens d'aider les petites entreprises à distance, en coachant des startups en ligne, en effectuant des lancements de missions virtuels, ou même en leur accordant des subventions anticipées pour maintenir leurs activités. Plus important encore, les équipes de l'ITC sur le terrain ont rapidement développé leur aptitude à collecter des données, à fournir des services et à maintenir le lien avec nos clients, ce qui sera plus crucial que jamais.

Dans de nombreux cas, nos MPME bénéficiaires succombent aux effets immédiats du COVID-19. Lorsqu'ils seront prêts à envisager une reprise, nous devrons être préparés et réagir rapidement.

Adapter l'assistance technique pour relever le défi

Références

¹ ITC, ed. SME Competitiveness Outlook: Connect, Compete and Change for Inclusive Growth. SME Competitiveness Outlook. Geneva: International Trade Centre, 2015.

² "World Has Entered Recession, May Recover next Year: IMF." ThePrint, March 28, 2020. https://theprint.in/economy/world-has-entered-recession-may-recover-next-year-imf/390194/.

A La Une: Commerce

Plus de: ITC

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.