Afrique Australe: COVID-19 - La SADC analyse le transport transfrontalier de marchandises

Luanda — Le Conseil des Ministres de la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (SADC), a adopté lundi, lors d?une réunion d'urgence, des directives relatives au transport de marchandises dans la région, en vue de freiner l'avancée du Covid-19 entre les États membres.

La rencontre, par vidéoconférence, a été conduite depuis Dar es Salaam (Tanzanie), par la secrétaire générale de la Communauté, Stergomena Tax.

Il y a lieu de rappeler que la Tanzanie détient la présidence tournante de l'organisation.

À la fin de la session, le ministre Angolais des Transports, Ricardo de Abreu, a affirmé à la presse que le document adopté vise à garantir le transport de marchandises, principalement au niveau des pays qui n'ont pas l'accès à la mer.

Les directives sont conformes aux orientations des autorités sanitaires locales qui, dans le cas de l'Angola, a trait à la période de quarantaine qui devra être obligatoirement respectée par les membres d'équipage en provenance des pays de la région, en accord avec le Décret présidentiel 82/20 et le Décret exécutif 129/20 du Ministère des Transports.

Selon le gouvernant angolais, la quarantaine institutionnelle est un aspect que l'État Angolais ne peut pas éviter en ce moment, surtout quand il n'y a pas de conditions de dépistage dans les postes frontaliers. Avec l'évolution ou non de la maladie, d'autres mesures pourraient être prises et peut-être un relâchement peut être adopté.

Faisaient partie de la délégation angolaise, conduite par l'ancien ministre des Relations extérieures, Manuel Auguste, la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, le ministre des Transports, Ricardo de Abreu, parmi tant d'autres membres de l'Exécutif angolais.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.