Sénégal: Coronavirus - Hissène Habré en congé pénitentiaire

L 'ex président tchadien Hisséne Habré

En raison de la pandémie du Covid-19, le Sénégal a autorisé lundi l'ex-président tchadien Hissène Habré (78 ans), à quitter pendant deux mois sa prison de Dakar, où il est détenu pour crimes contre l'humanité.

L'ancien chef d'État, qui purge sa peine dans un établissement pénitentiaire du cap Manuel, à la pointe de la presqu'île où est située la capitale sénégalaise, a été transféré à son domicile. Il est « toujours en prison, c'est le lieu de détention qui a juste changé. Il est sous bonne escorte, il ne pourra pas se déplacer », a précisé le ministre de la Justice du Sénégal, Malick Sall.

Renversé en 1990, l'ex-président tchadien avait trouvé refuge au Sénégal, où, sous la pression internationale, les conditions de son procès avaient été créées. Il y avait été arrêté en 2013 et inculpé par un tribunal spécial instauré en coopération avec l'Union africaine.

« La sortie temporaire de l'ex-président tchadien augmenterait automatiquement la capacité d'hébergement de la prison, tandis que sa présence est de nature à handicaper les efforts déployés par l'administration dans ce combat », a souligné le juge, Boubacar Ndiaye Fall.

« Hissène Habré réintègrera l'établissement pénitentiaire du Cap Manuel, immédiatement, à l'expiration de l'autorisation de sortir », a indiqué également le juge de l'application des peines.

Dans un communiqué publié le 1er avril, l'association des victimes des crimes du régime de Hissène Habré (AVCRHH) avait estimé que « la crise sanitaire ne doit pas servir d'excuse à la libération anticipée de Hissène Habré ».

A ce jour, le Sénégal a enregistré 226 cas confirmés de Covid-19, 92 guérisons et déplore deux décès.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.