Cameroun: Maroua - Eglises et mosquée fermées

Ces lieux de culte seront en mode stand-by jusqu'à nouvel ordre. C'est la décision des différents dignitaires religieux de la ville.

Dimanche 05 avril 2020. A l'Eglise évangélique luthérienne du Cameroun de Maroua, située au quartier Ziling, il est 8h. C'est à la grande surprise des fidèles que la police débarque demandant la fermeture immédiate et complète de la chapelle. La poignée de fidèles qui était venue n'a pas d'autre choix que de rentrer. Le pasteur Révérend Philémon Wayalé explique qu'en fait, les dispositions sont prises pour que les fidèles respectent scrupuleusement les mesures gouvernementales afin de d'éviter la propagation du Coronavirus. « Plusieurs de nos grandes rencontres telles que le synode des femmes prévu ce mois ont été carrément renvoyées à une date ultérieure », explique l'homme de Dieu.

Et son diacre Pomto Maïna, de renchérir : « Nous ne viendrons plus à l'église pour les cultes jusqu'à nouvel ordre. Dès aujourd'hui, un accent sera mis sur les réseaux sociaux pour garder la communion entre les fidèles, d'ailleurs une commission communication a été mise sur pied pour partager les informations. » Non loin de cette église, au quartier Djarengol, nous faisons un tour à la paroisse catholique Saint Jean. C'est un calme de cimetière qui nous accueille. Seul le vigile est posté à l'entrée. Les fidèles sont absents. Comme raison, l'Evêque du diocèse de Maroua-Mokolo, Monseigneur Bruno Ateba a signé, depuis le 26 mars dernier, un décret interdisant toutes les célébrations liturgiques communautaires. « Heureusement, la Crtv nous a offert une tranche d'antenne de deux heures tous les dimanches pour un culte en français à 10h et un culte en Fufuldé à 11h

. Les fidèles sont donc priés de rester chez eux et de suivre la messe », explique le père Pali Djonsala. Dans toute la ville de Maroua, en ce qui concerne la confession musulmane, le lamido, sa majesté El Hadj Bakary Yérima Bouba a publié vendredi dernier un communiqué radio demandant à toutes les mosquées de fermer jusqu'à nouvel ordre. Néanmoins les fidèles sont priés d'observer des journées de jeûne pour implorer la clémence d'Allah afin qu'il éloigne les Camerounais ce fléau qu'est le Coronavirus. D'une manière générale, les fidèles musulmans comme chrétiens sont encouragés à pratiquer les cultes en famille jusqu'à ce que la situation change.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.