Algérie: COVID-19 - L'ANPT lance une campagne de sensibilisation sur la cybersécurité

Alger — L'Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT) vient de lancer une campagne de sensibilisation sur la cybersécurité ayant pour objectif d'alerter les citoyens contre les pirates informatiques qui profitent de la situation due au coronavirus (Covid-19) pour attaquer les utilisateurs d'outils informatiques en exploitant les thématiques qui tournent autour de cette pandémie.

"La pandémie du coronavirus est le sujet de préoccupation du monde entier en ce moment. Tous les jours, de nombreux nouveaux articles parlant du virus sont publiés : les moyens de protection contre la contamination, le nombre de personnes touchées dans chaque pays, le nombre de décès etc", indique l'ANPT, qui ajoute que les pirates informatiques profitent de cette situation en attaquant les utilisateurs d'outils informatiques en utilisant notamment des procédés comme le Phishing, appelé aussi hameçonnage.

Cette technique figure parmi les procédés les plus simples qui arrivent à tromper les internautes ciblés, affirme la même source.

L'agence appelle les citoyens à faire montre de vigilance quant aux faux messages répandus au sujet du coronavirus, les fausses offres de masques de protection, les fausses collectes de fonds pour les personnes malades, les liens dirigeant vers de faux sites d'information et les fausses offres de vaccins.

"Pour éviter les attaques de phishing, il faut se méfier de certains messages parlant du coronavirus, ne pas cliquer sur n'importe quel lien, car il peut contenir des virus qui peuvent être téléchargés sur l'ordinateur, éviter de communiquer ses données personnelles ou bancaires et ne pas acheter des masques de protection sur des sites suspects ou suite à la réception d'un mail suspect", conseille la même source.

L'ANPT explique que le hameçonnage consiste en l'envoi, généralement, à la personne ciblée d'un email de la part d'un attaquant qui se fait passer pour un fournisseur d'accès internet, une banque ou encore une organisation de santé.

Dans cet email, le pirate demande à la cible de mettre à jour ses informations bancaires ou encore ses identifiants de connexion. L'email comporte un lien dirigeant à une page qui semble sécurisée, et si la cible clique dessus et renseigne ses données personnelles, elle sera donc victime de l'attaque de phishing, explique encore l'ANPT.

Pour limiter les risques d'attaques et se protéger contre les hackeurs, il faut aussi se méfier des emails de personnes inconnues, s'assurer que la connexion Wi-Fi est sécurisée, s'assurer du fonctionnement et de la mise à jour de l'antivirus, verrouiller son écran si l'on ne travaille pas dessus et vérifier que les outils de chiffrement sont installés.

Des indices permettent, toutefois, d'identifier les tentatives de phishing, comme les images floues et déformées et le design des pages d'accueil qui sont souvent différents de ceux des sites officiels.

Les sites web des pirates véhiculent aussi des sensations d'urgence, ce qui pousse le visiteur à cliquer rapidement sur le lien, la présence de fautes de frappe courantes est un autre signe révélateur de l'attaque de phishing.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.