Soudan: Abbas - Le Soudan est un acteur clé dans les négociations sur le barrage Renaissance

 Le Ministre de l'Irrigation et des Ressources en eau, Yasser Abbas, a déclaré que le Soudan est un acteur majeur dans les négociations en cours sur le barrage de la Renaissance et ne peut pas jouer le rôle d'un médiateur qui doit être neutre.

Il a indiqué que le Soudan négocie pour préserver ses droits sur l'eau du Nil et ses affluents, mais en même temps, il encourage la cooperation entre les trois parties et croit en la négociation pour parvenir à un accord global qui préserve les droits de tous et mène à une coopération régionale durable.

Lors de la conférence de presse tenue lundi via les médias sociaux, le ministre a souligné que la sécurité du barrage fait partie intégrante des questions de négociation et qu'il n'y a pas encore d'accord complet, indiquant qu'il existe un projet d'accord préparé par le comité composé des trois parties et qui a été négocié en détail et la plupart de ses problèmes ont été convenus.

Il a expliqué que les négociations ne s'étaient pas soldées par un échec, mais l'Éthiopie a demandé que l'on lui donne la possibilité de mener des consultations internes, anticipant leur reprise dans un proche avenir, soulignant qu'elles avaient parcouru un long chemin et restaient peu à résoudre.

Le ministre a indiqué qu'un projet d'accord élaboré par le comité composé des trois parties en coordination avec les observateurs, le Trésor américain et la Banque mondiale - et qu'il y a peu d'éléments de l'accord qui doivent être convenus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.