Congo-Brazzaville: Recensement général - L'opération se poursuit en dépit du COVID-19

Lancées le 4 mars dernier, les activités du cinquième Recensement général de la population et de l'habitation (RGPH5) continuent dans l'arrière-pays. Les agents recenseurs attendent l'autorisation du gouvernement pour reprendre les enquêtes à Brazzaville et Pointe-Noire.

Le recensement général de la population est une grande activité nationale organisée chaque dix ans. Il permet d'actualiser les informations sur l'effectif global de la population, ainsi que ses caractéristiques démographiques et socio-économiques. Après trois années de retard, la ministre du Plan, Ingrid Eboucka-Babakas, a donné le mois passé le coup d'envoi de la phase de cartographie censitaire.

La coordination des enquêtes est assurée sur le terrain par l'Institut national de la statistique (INS), qui devra présenter les résultats de ce RGPH5 avant la fin de l'année. D'après le directeur de la coordination statistique, Jean Clovis Moboula, la pandémie du Covid-19 a bouleversé le calendrier établi entraînant ainsi la suspension des activités dans les grandes agglomérations de Brazzaville et Pointe-Noire.

«Néanmoins, les agents recenseurs qui sont déployés dans l'hinterland continuent de collecter normalement les données. Nous sommes en attente d'un décret du Premier ministre qui devrait autoriser explicitement la poursuite des activités du RGPH5 », a indiqué Jean Clovis Moboula. En l'espace d'un mois, les équipes ont pu exécuter 30% des travaux de recensement.

En vue d'assurer la sécurité des agents recenseurs, l'équipe de coordination a sollicité et obtenu du ministère de la Santé des kits de protection contre le coronavirus. Une partie de ces kits a déjà été remise à l'INS. « Les agents pourront être déployés sur le terrain à partir de ce mercredi 8 avril », a rassuré le directeur de la coordination statistique, ajoutant que des moyens roulants vont être remis aux agents recenseurs. Il faut noter que ce cinquième recensement général de la population est réalisé au moyen des tablettes tactiles équipées de géo-référence et de GPS. En mobilisant ces équipements numériques, les autorités veulent disposer d'une base de sondage exhaustive pour les enquêtes futures et pour la mise en place d'un système d'information géographique fiable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.