Afrique: COVID-19 - Le HCR intensifie les mesures de prévention pour les réfugiés d'Afrique de l'Est et des Grands Lacs

7 Avril 2020

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) reste mobilisée pour prévenir ou limiter toute propagation potentielle du nouveau coronavirus parmi les réfugiés dans la région de l'Est, de la Corne et des Grands Lacs de l'Afrique. Cette partie du continent africain accueille certaines des plus grandes populations de réfugiés au monde.

« Vivant dans des conditions de surpopulation, sans accès adéquat à l'eau et aux installations sanitaires, et avec des moyens de subsistance et une sécurité alimentaire précaires, les réfugiés de la région sont particulièrement vulnérables au virus, tant dans les camps de réfugiés que dans les zones urbaines », a décrit le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Babar Baloch, lors d'une conférence de presse virtuelle ce mardi à Genève.

Face à la propagation de la pandémie dans le monde, tous les pays de la région prennent les devants. Bien qu'à ce jour, aucun cas n'ait été confirmé parmi les réfugiés, les demandeurs d'asile et les personnes déplacées internes, l'agence onusienne estime qu'il est urgent de se préparer. D'autant que l'épidémie vient « s'ajouter aux conditions d'urgence existantes dans la région, où 60% des réfugiés subissent des réductions de leurs rations alimentaires en raison d'un sous-financement ».

L'agence estime qu'une telle situation pourrait être aggravée par des ruptures dans la chaîne d'approvisionnement régulière dues à diverses mesures prises, notamment des restrictions et des contrôles aux frontières.

Face à une telle urgence, les équipes du HCR ont ainsi fourni aux réfugiés de cette région des quantités importantes de nourriture et d'articles de secours de base, notamment du savon, afin de réduire la fréquence des distributions et les risques posés par les files d'attente et les grandes foules.

Par ailleurs, le HCR continue à soutenir les efforts des pays de la région, en s'engageant dans des campagnes de sensibilisation, de prévention et d'information sur le traitement du Covid-19.

L'agence onusienne met ainsi en œuvre un certain nombre de nouvelles mesures pour répondre aux besoins humanitaires liés à la pandémie, notamment comme à Djibouti où plus de 4.500 réfugiés et demandeurs d'asile ont reçu de nouveaux abris pour réduire la surpopulation. Une aide pour faciliter l'éloignement physique dans les villages d'Ali Addeh et de Holl-Holl.

Le HCR exhorte les pays à continuer d'offrir la protection aux réfugiés

En Éthiopie, l'approvisionnement en eau et en savon dans les camps est augmenté et des stations de lavage des mains sont installées. Au Kenya, des quartiers d'isolement ont été identifiés et des lits supplémentaires ont été ajoutés dans les deux camps de réfugiés du pays.

Au Soudan, plus de 320.000 réfugiés, personnes déplacées et membres des communautés d'accueil dans tout le pays ont reçu du savon et d'autres articles d'hygiène. Les nouveaux réfugiés qui arrivent dans l'est du Soudan font l'objet d'une prise de température à leur arrivée et sont suivis pendant deux semaines afin de détecter les symptômes.

En Tanzanie, les provisions mensuelles de savon ont été doublées et des jerricans plus grands ont été distribués pour aider au lavage des mains dans les trois camps de réfugiés.

En Ouganda, un certain nombre de mesures ont déjà été mises en place dans le cadre de la réponse à la menace d'Ebola, notamment des contrôles de santé et de température et une augmentation des installations de lavage des mains dans les centres de transit et d'accueil ainsi que dans les camps de réfugiés.

Plus largement, tous les pays de la région ont introduit, dans le cadre de leur campagne de prévention, des mesures strictes en matière de circulation, allant de la fermeture des frontières au verrouillage et aux couvre-feux. Le HCR exhorte ces pays, dont certains accueillent généreusement des réfugiés depuis des décennies, à continuer d'offrir la protection et l'accès à l'asile aux personnes fuyant la guerre et la persécution en cette période difficile.

A noter que dans le cadre du plan global de réponse humanitaire des Nations Unies, le HCR a lancé un appel d'urgence demandant 255 millions de dollars pour des interventions et des préparatifs de sauvetage en réponse au Covid-19 dans le monde, dont 15 millions de dollars ont été demandés spécifiquement pour les pays de l'Est et de la Corne de l'Afrique.

A La Une: Organisations Internationales et l'Afrique

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.