Angola: COVID-19 - La police arrête un citoyen provenant de la Turquie

Mbanza Kongo (Angola) — La police des gardes-frontières au poste frontalier de Luvo, à 60 kilomètres au nord de la ville de Mbanza Kongo, province de Zaire, a empêché lundi l'entrée sur le territoire national d'un citoyen angolais en provenance de la Turquie.

Selon la police nationale, dans un document parvenu à l'ANGOP, le citoyen susmentionné, 52 ans et originaire de la municipalité de Bembe (Uíge), pour atteindre la frontière de Luvo, est passé par la Belgique, la Pologne et la République démocratique du Congo (RDC).

Ce citoyen, détenu conformément au décret présidentiel qui a, entre autres objectifs, d'interdire la circulation des personnes aux frontières terrestres, pendant 15 jours, a été interpellé par les forces de l'ordre sur des chemins clandestins, avec des guides qui ont pris fuite.

La note ajoute que l'individu est sous le contrôle des autorités sanitaires locales pour un dépistage approprié, car il a visité des pays où les cas du covid-19 sont élevés.

Par ailleurs, 45 citoyens de la RDC ont été empêchés d'entrer sur le territoire national, au cours des trois derniers jours, en raison de la violation de la frontière terrestre qui borde l'Angola avec ce pays voisin.

Les arrestations ont eu lieu aux postes frontaliers de Luvo, Mpozo et Ntoyo, dans les municipalités de Mbanza Kongo, Nóqui et Cuimba.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.