Congo-Kinshasa: Confinement de la Gombe - Les chefs des quartiers appelés à recenser des habitants ayant fait le déplacement dans d'autres communes

Le Ministre provincial ad intérim en charge de l'intérieur de la ville-province de Kinshasa, Didier Tenge Te Litho, a instruit depuis lundi 6 avril dernier, les chefs de quartiers pour un recensement de tous les résidents de la Gombe ayant effectué des déplacements dans d'autres communes pour échapper à la mesure prise par le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa en rapport avec le confinement de cette entité municipale, afin d'établir, à leurs tours, un PV de constat à adresser à l'Institut National de Recherche Biomédicale.

Le confinement de la commune de la Gombe tel qu'annoncé dans un arrêt du Gouverneur de la ville de Kinshasa a bel et bien débuté depuis le lundi dernier, dans un climat de forte turbulence et d'incompréhension causé par des agents de l'ordre commis aux différents points de passage. Depuis l'annonce de cette mesure de confinement, certains habitants se sont arrangés pour échapper à ce confinement en se réfugiant notamment dans des communes avoisinantes.

Didier Tenge Te Litho, Ministre provincial a.i en charge de l'intérieur a annoncé les mesures drastiques pour faire face à cette situation. «Pour les gens qui ont quitté Gombe pour se réfugier dans d'autres communes, les chefs de quartiers ont été saisis pour ce cas. Ils feront des PV des constats pour informer les agents de l'INRB».

Quid du confinement de la Gombe ?

Pour Didier Tenge Te Litho, le bien-fondé du confinement de la commune de la Gombe est, en effet, d'arrêter avec la chaîne de contamination, car cette dernière abrite en son sein la plupart d'institutions administratives et économiques de l'Etat congolais, mais qui par ailleurs a été citée comme étant l'épicentre du covid-19 dans la ville de Kinshasa. « L'objectif de ce confinement est de couper la chaîne de transmission de la pandémie à coronavirus avec d'autres communes de la capitale, Gombe étant considérée comme l'épicentre du virus. Pour prévoir toutes les manœuvres qui pourraient être dilatoires, il y a des mesures sécuritaires qui ont été prises notamment, le port des badges avec timbre sécurisé », a-t-il précisé.

Sanctions sévères contre les récalcitrants...

Le Ministre provincial Didier Tenge Te Litho a précisé que cinq points de passage ont été prévus et tant d'autres dispositions draconiennes y afférentes ont été mises en place pour faire respecter le confinement. C'est ainsi qu'il a invité à toute la population de la ville de Kinshasa au respect et à se conformer à toutes les exigences recommandées sous peine de subir la rigueur de la loi.

A l'en croire, ce confinement pourra aller progressivement jusqu'à atteindre l'essentiel des communes de la capitale, comme quoi, « le panier circule encore ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.