Nigeria: Henry Onyekuru - Le Nigérian vide son sac concernant Anderlecht

Henry Onyekuru est sous contrat avec l'AS Monaco, mais évolue avec Galatasaray sous forme de prêt.

Formé à l'Académie d'Aspire au Sénégal, Henry Onyekuru avait en effet rejoint la Belgique et Eupen en 2015. Lors de sa première saison, il avait inscrit 6 buts en 19 matches contribuant à l'accession des Germanophones en Jupiler Pro League. Pour sa première saison dans l'élite belge (2016-2017), il avait terminé co-meilleur buteur avec un total de 22 buts. Transféré à Everton, il est prêté à Anderlecht avec qui il remporte la Supercoupe de Belgique en 2017 et dispute la Ligue des Champions dans la foulée. Néanmoins sont passage à Anderlecht a été compliqué. En effet, l'attaquant de 22 ans avait notamment manqué toute la deuxième partie de saison en raison d'une fissure du ligament interarticulaire du genou.

Une blessure dont la gestion avait été au cœur de beaucoup d'interrogations à l'époque. Ainsi, dans entretien accordé à The Athletic, le Nigérian est revenu sur la situation qui avait été la sienne. « Anderlecht voulait que je me fasse opérer mais Everton a refusé et m'a demandé de revenir en Angleterre. J'ai fait un contrôle et l'un des spécialistes m'a dit que je pouvais simplement suivre une rééducation et que j'irais mieux dans quelques mois. Je suis retourné en Belgique pour jouer, mais l'entraîneur du Nigeria a dû appeler Anderlecht pour leur demander de m'autoriser à jouer ne serait-ce que 15 minutes afin qu'ils puissent confirmer que j'étais apte à jouer (pour la Coupe du Monde 2018, ndlr). »

Rancunnier envers les Mauves, qu'il considère comme étant responsable de son absence à la Coupe du Monde, Henry Onyekuru n'a pas hésité à critiquer Hein Vanhaezebrouck qui était son coach au RSCA. « L'entraîneur était un fou. Quand on perdait, c'était notre faute et quand on gagnait, il disait que c'était grâce à lui. Je marquais des buts mais il disait que j'avais été nul et des trucs comme ça. »

Enfin, Henry Onyekuru a également évoqué la réaction colérique de Marc Coucke face à sa décision de ne pas rester en Belgique. « Anderlecht était en colère et aussi parce que mon contrat me donnait le droit de décider si je restais ou non (à Anderlecht, ndlr). Le nouveau président était furieux et disait : qui a réglé ce contrat ? Ils voulaient que je reste une année de plus, mais j'ai refusé à cause de ce qu'ils ont fait pour m'empêcher d'aller à la Coupe du monde. »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.