Tunisie: Coronavirus / 25 cas de guérison en Tunisie - Une lueur d'espoir se profile ?

8 Avril 2020

Une lueur d'espoir se dessine dans cette grisaille marquée par une crise sanitaire et économique : les cas de guérison ne cessent de se multiplier dans les rangs des personnes malades en dépit du nombre croissant de contaminations au Covid-19.

En effet, selon les données de l'Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes (Onmne), jusqu'au 5 avril dernier, 25 cas de guérison ont été recensés au total en Tunisie, laissant présager un espoir concernant la capacité de nos unités hospitalières à gérer cette crise sanitaire sans précédent.

La Tunisie commence-t-elle à voir le bout du tunnel, avec ces cas multiples de guérison ayant eu lieu notamment dans les hôpitaux ? Pour cet observatoire, qui mène cette lutte contre le coronavirus, il est assez prématuré de porter des jugements rassurants quant à la situation épidémiologique en Tunisie tant que les dispositions du confinement total ne sont pas respectées par la population.

En tout cas, seulement à Tunis, classé à la tête des gouvernorats du point de vue du nombre de personnes atteintes de coronavirus avec un taux global de 23% et deux décès, quatre patients sont guéris du virus et ne présentent plus les symptômes de la maladie.

Dans le gouvernorat de Médenine, et notamment à Djerba, lourdement touchée par la contamination, il y a eu récemment trois guérisons d'une même famille de Mahboubine, dans la délégation de Midoun, confirmées par les autorités sanitaires locales.

Même image dans le gouvernorat de Ben Arous, où six patients atteints de coronavirus sont rétablis. Il s'agit de trois cas à Hammam-Chatt, deux cas à Ezzahra et un seul à Radès. Selon le directeur régional de la santé de Ben Arous, Fathi Ltaief, les six patients guéris présentent un bon système immunitaire qui les a aidés à lutter contre le virus.

A Kasserine, les résultats des premières analyses des six personnes contaminées au Covid-19 se sont révélés négatifs, a déclaré hier le directeur régional de la santé, Abdelghani Chaabani. Selon la même source, un second test sera effectué sur les 6 personnes pour vérifier leur total rétablissement et leur permettre ainsi de quitter le centre d'isolement obligatoire.

Sur son compte Facebook, le médecin urgentiste, Dr Samir Abdelmoumen, qui fait partie de la commission de la santé pour le suivi du Covid-19, s'est félicité de cette bonne nouvelle, appelant à plus de vigilance pour réduire les dégâts. «Les bonnes nouvelles du 7 avril, c'est 25 malades guéris, on doit redoubler d'efforts et respecter les consignes et avec l'aide de Dieu, on aura le minimum de dégâts», a-t-il posté hier.

Quel protocole de traitement ?

Même si un nombre très réduit de médecins ont eu recours à la chloroquine dans leur protocole de prise en charge des malades contaminés, l'usage de cette molécule reste lié à un débat scientifique et elle n'est pas administrée automatiquement aux patients. Nous apprenons dans ce sens que les cas de guérison résultent d'une prise en charge habituelle de personnes atteintes d'une simple grippe, en essayant de traiter les symptômes de la fièvre, de la toux et des douleurs musculaires en faisant usage de médicaments habituels. En cas de difficultés respiratoires, une assistance est assurée aux malades, a-t-on appris. Ainsi, la chloroquine n'est pas derrière ces cas de guérison, mais plutôt les bons systèmes immunitaires des patients. Il est à noter que le ministre de la Santé, Abdellatif Mekki, qui avait appelé les malades du coronavirus à rejoindre les centres et les hôpitaux pour bénéficier du traitement à la chloroquine, a dévoilé une réticence chez certains de subir des traitements à la chloroquine, sans donner plus de détails. Il a souligné, dans ce sens, que les médecins ont commencé à utiliser ce médicament sur un certain nombre de cas infectés par le virus en attendant la publication des résultats de son utilisation.

Rappelons que le directeur général des soins de santé de base, Chokri Hammouda, a annoncé le lancement de l'utilisation de la chloroquine dans le cadre d'essais cliniques visant à traiter des patients atteints de coronavirus. Cette molécule sera administrée en association avec d'autres médicaments.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.