Burkina Faso: Décés de Moustapha Thiombiano - Témoignages émouvants de proches et collaborateurs

La triste nouvelle est tombée dans la soirée du 6 avril 2020. Un « baobab » du monde des médias a déposé le micro à jamais. Il s'agit de Moustapha Laabli Thiombiano, précurseur des radios libres en Afrique au moment où le continent faisait ses premiers pas dans le pluralisme démocratique en 1991.

Président directeur général du Group Horizon FM qui compte 11 stations radios et une chaîne de télévision, TVZ Africa, il a définitivement tiré sa révérence à l'âge de 74 ans.

Au lendemain de l'annonce de son décès, nous étions à son domicile, à Kossodo, à Ouagadougou, où nous avons rencontré des proches et collaborateurs qui pleurent un « Monsieur aux mille idées », un « Monsieur fou » « à cause du caractère osé de certaines de ses idées ».

Il est 9h lorsque nous arrivons au domicile du défunt, ce 7 avril. Dès l'entrée, c'est une tente qui a été dressée pour la circonstance, avec des jeunes en train de disposer des chaises.

Crise sanitaire oblige, les regroupements de plus de 50 personnes étant interdits, il n'y avait pas grand monde sous la tente. Les quelques visiteurs qui arrivent, très souvent masqués, sont conduits au salon pour aller présenter leurs condoléances à la famille éplorée et se retirent quelques instants après.

Certains ressortent et s'asseyent pour échanger avec des connaissances pendant que d'autres continuent leur chemin. Sur les visages, pour la plupart masqués, on pouvait lire la tristesse.

En tout cas, les qualificatifs pour décrire l'homme, il y en avait à la pelle. Ses collaborateurs gardent du « Laabli national », l'image d'un «père, d'un grand homme, d'un éducateur, d'un baobab ».

Salifou Guigma, le directeur général du Group Horizon FM que nous avons rencontré, était inconsolable pour avoir été « très proche » de Moustapha Thiombiano. Ce jusqu'au bout, jusqu'à son dernier souffle.

Selon lui, c'est depuis 2007 qu'il a commencé à travailler au Group Horizon FM, mais sa vie a pris une autre tournure depuis lors. « Les mots me manquent pour qualifier cet homme », nous a-t-il confié, en larmes.

« J'ai été parmi ses proches, très proche de lui. Il avait ses qualités mais aussi ses défauts comme vous et moi. Mon père m'a mis au monde mais Moustapha a guidé mes pas dans la vie.

Ma vie a pris une autre tournure quand je l'ai connu. C'était un gars qui osait. J'ai beaucoup appris avec lui. Je connais son répertoire téléphonique par cœur car je partageais avec lui des secrets, comme un père et son fils. Tout cela va me manquer », a confié le DG.

Initiateur de diverses œuvres

Pour Thierry Ky, animateur à la radio Horizon FM depuis 25 ans, animateur de la célèbre émission « Confidences », c'est « un papa » qu'il vient de perdre « parce qu'il a été un éducateur pour moi ».

« Il m'a formé et j'ai été très heureux d'avoir travaillé à ses côtés. Il a été dur par moments, n'a pas toujours été simple, mais cela fait partie de la profession. Et nous avons tous appris de lui. Je retiens de lui un éducateur, un formateur, un homme de talents, pragmatique », a confié M. Ky.

Autant de qualificatifs également reconnus par Alain Traoré alias Alain Alain, ex-animateur à la radio Horizon FM. Selon ce dernier, c'est chez ce « grand homme » qu'il a commencé son premier micro. « Ce monsieur est un baobab, il avait les clés de l'école de la vie. Il a fait de moi ce que je suis aujourd'hui et ce que je serai demain.

Je lui rendrai toujours hommage. C'est un homme avec qui on ne travaille pas pour avoir de l'argent, mais celui qui vous ouvre les portes de la réussite à travers son éducation, sa formation pour être ce que vous voulez être demain.

Des hommes de ce genre, on les compte sur le bout des doigts, pour dire qu'ils sont rares. Aujourd'hui, le Burkina Faso, sinon le monde, a perdu un panafricaniste, un idéaliste... Il était plus qu'un père pour moi.

C'est pourquoi, sur ma Carte nationale d'identité, j'ai mis son nom comme personne à prévenir en cas de besoin », a souligné Alain Alain. Fondateur et président d'honneur du concours de beauté Miss Burkina,

Moustapha Thiombiano a initié plusieurs activités dont le Rallye des mobylettes de Ouagadougou (RAMO), la course des pirogues et la fédération d'Aviron, le Safari international du Gulmu de la fondation Horizon Africa international, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.