Afrique de l'Ouest: La pandémie risque d'aggraver la crise alimentaire pour des millions de personnes

8 Avril 2020

Des milliers de personnes sont menacées par la famine, dans la région du Sahel. C'est ce que révèle une analyse coordonnée par le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss) en collaboration avec Save The Children, Pam, Oxfam, Fao, Fews Net, Ficr, Ipc/Gsu, l'Acf, Csao/Ocde.

Selon une note parvenue à la rédaction 11,4 millions de personnes ont besoin d'assistance de la région du Sahel et l'Afrique de l'Ouest. Il s'agit de 5.1 millions au Nigéria, 1.6 million au Niger, 1.6 million au Burkina Faso et 1 million en Sierra Leone.

Si l'on se fie au document du Cilss, la situation demeure préoccupante dans les zones d'insécurité, notamment dans le nord-est du Nigéria et dans la boucle du Liptako-Gourma.

La Sierra Leone est également lourdement affectée à cause d'un déficit de production céréalière. «Cette situation risque de s'aggraver, principalement en raison de l'insécurité et de l'impact de la pandémie de Covid-19.

En juin-août 2020, 17 millions de personnes (6.2 %) risquent d'être en situation de crise ou pire, dont 1.2 million en situation d'urgence», avertissent les auteurs.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.