Cameroun: Ouest - Les maires à l'ouvrage

Le travail se poursuit sereinement dans les mairies de Bafoussam I, Bandja, Foumbot et Koutaba, malgré la décision du tribunal administratif qui y a prescrit la reprise du scrutin.

Il est 12 h 30 à la commune d'arrondissement de Bafoussam I, ce jeudi 2 avril 2020. Le maire Cyrille Ngnang qui sort de deux réunions successives, veut se permettre une pause de 30 minutes, avant son prochain rendez-vous. Il n'en profitera pas. Il doit recevoir le reporter de CT, venu s'enquérir du déroulement du travail à la mairie, malgré la récente décision du tribunal administratif de Bafoussam, ayant conclu à une reprise du scrutin qui s'est déroulé le 9 février dernier.

L'échange est entrecoupé par l'entrée de ses collaborateurs qui arrivent avec des dossiers. Cyrille Ngnang s'empresse de parcourir le parapheur, signe ceux qu'il juge appropriés et met de côté les autres qui demandent une étude minutieuse. Avant de recevoir l'équipe du PNDP avec laquelle il doit travailler sur l'actualisation du Plan communal de développement, il résume brièvement sa journée : « Je viens de boucler une séance de travail avec mes six adjoints, avec un accent sur le combat contre le COVID-19, qui nous préoccupe au plus haut point. Avant, j'ai travaillé avec le secrétaire général sur plusieurs dossiers », confie le magistrat municipal. Par téléphone, il effectue aussi le suivi de certains chantiers en cours dans la ville.

« Nous sommes plus préoccupés par l'avancement des projets. Certains sont en cours de réalisation, d'autres sont à l'étape du DAO ou de la maturation finale », précise le maire en citant une panoplie de projets sans s'appesantir sur son futur proche. C'est Me Joseph Tsapy Lavoisier, l'un de ses adjoints, qui dit tout rassurant que « l'affaire n'est pas bouclée, puisque nous avons fait appel. Et même si ce n'était pas le cas, nous dévons doublement bosser pour prouver aux citoyens qui nous ont massivement voté, que nous sommes là pour réaliser ce que nous avons promis pour obtenir massivement leurs suffrages. C'est cette même assurance qui se dégage dans les mairies de Foumbot, Koutaba et Bandja.

Les exécutifs municipaux et leurs collaborateurs se disent plus occupés à œuvrer pour l'amélioration des conditions de vie des populations, qu'à se préoccuper sans cesse des procédures à boucler. « Notre équipe juridique s'y attelle, et nous devons jouer le rôle pour lequel nous avons été élu entre temps, sans se dépenser en trop », soutient l'un des adjoints au maire de Foumbot. Ce qui n'empêche pas ces derniers, de peaufiner en comités restreints, des stratégies pour triompher à la chambre administrative de la Cour suprême, ou pour préparer une reprise dudit scrutin.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.