Maroc: Le pays procède au tirage des ressources disponibles au titre de la ligne de précaution et de liquidité pour faire face à la pandémie de COVID-19

document

 Les autorités marocaines ont aujourd'hui procédé au tirage de toutes les ressources disponibles dans le cadre de l'accord en vigueur au titre de la ligne de précaution et de liquidité (LPL) , soit un montant de 2,15 milliards de DTS (environ 3 milliards de dollars ou 240 % de la quote-part du pays et environ 3 % de son PIB).

Ce tirage permettra aux autorités de limiter les répercussions sociales et économiques de la pandémie de COVID-19 et de maintenir un niveau adéquat de réserves officielles pour atténuer les tensions sur la balance des paiements.

Depuis 2012, le Maroc a conclu avec le FMI quatre accords successifs au titre de la LPL. La LPL est un instrument de précaution conçu pour répondre aux besoins de liquidité des pays membres qui affichent de solides paramètres fondamentaux, mais présentent encore certains facteurs de vulnérabilité. Elle permet un accès rapide aux ressources du FMI en cas de choc extérieur ou de détérioration de la conjoncture mondiale.

Les autorités, qui font appel pour la première fois aux ressources disponibles au titre de la LPL, doivent faire face au choc sans précédent que représente la pandémie de COVID-19, notamment à ses effets sur le plan interne et aux répercussions d'une récession mondiale. Bien que les autorités aient pris une série de mesures pour accroître les dépenses de santé et soutenir les entreprises et les ménages, le Maroc risque de connaître une récession en 2020 en raison d'un net recul des exportations, du tourisme et des envois de fonds, ainsi que d'un gel temporaire de l'activité économique. Même si le déficit des transactions courantes va se creuser et que les entrées de capitaux devraient diminuer en 2020, le Maroc devrait conserver un niveau adéquat de réserves officielles à la suite du tirage au titre de la LPL.

Le FMI continuera de collaborer étroitement avec les autorités marocaines pour les aider à faire face aux répercussions de la pandémie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: IMF

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.