Algérie: Aviron - "2021 sera une année pleine pour nos athlètes"

Alger — Le président de la Fédération algérienne des sociétés d'aviron et de canoë kayak (FASACK), Abdelmadjid Bouaoud, a estimé mercredi que 2021 sera "pleine" pour ses athlètes, notamment après le report d'une année des Jeux olympiques de Tokyo-2020, reprogrammés du 23 juillet au 8 août.

"2021 sera une année pleine avec une vraie préparation inscrite à long terme pour nos athlètes qualifiés au rendez-vous olympique", a assuré Abdelmadjid Bouaoud à l'APS.

Cette possibilité de pouvoir programmer une préparation adéquate a été rendue possible après l'attribution du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) d'un montant de 20 millions de dinars en faveur des athlètes.

Les rameurs algériens Kamel Aït Daoud et Sid-Ali Boudina sont qualifiés aux Jeux olympiques de Tokyo, de même qu'Amina Kheris au canoë.

Les deux premiers étaient en stage au pôle France aviron de Nantes pour préparer le rendez-vous de Tokyo, avant l'apparition du Covid-19 qui les a contraints à écourter leur regroupement et revenir au pays en raison de la fermeture du centre.

Cette dernière, à l'instar de la majorité des fédérations, souffre de problèmes financiers et de manque de moyens. Et la situation pourrait s'aggraver si les futures subventions allouées aux fédérations sportives sont revues à la baisse, vu les répercussions de la crise économique due à la pandémie de coronavirus.

En effet, la FASACK compte s'engager en aviron de mer lors des prochains Jeux olympiques de la jeunesse de Dakar-2022, histoire de préparer ses rameurs en vue des JO-2024 de Paris.

"L'aviron de mer est une discipline inscrite dans notre plan d'action et nous voulons absolument la développer chez nous vu le potentiel disponible au niveau national. Hélas, nous ne disposons, pour l'instant, d'aucun bateau spécifique", a regretté le président de l'instance, assurant qu'il avait "plaidé cette cause" auprès des autorités sportives nationales.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.