Congo-Brazzaville: Coronavirus - La Sape perd son Apôtre parisien

Le Sapeur Dada Pouret est décédé à la clinique de l'Europe de le Port Marly dans les Yvelines, ce mercredi 8 avril, au milieu de l'après-midi, des suites du Covid-19. Il a rejoint son compère Allureux Miela, décédé l'année dernière, pour une "diatance mémorable au paradis"

Lousembo Jean Médard dit Dada Pouret était né le 29 mars 1963, connu comme étant l'apôtre dans le milieu de la Sape. Les samedis, à la Goutte d'Or / la rue Panama de Château Rouge, passerelle de la parade des Sapeurs, du fait de la proximité de la boutique Sape & Co de J.A le Bachelor, Dada Pouret, Apôtre, Sapeur dans l'âme, ne passait pas inaperçu.

Ce « Géant-catalogue », amoureux des couleurs et du beau vêtement, est arrivé en France en 2009, « le jour de l'élection de Barack Obama à la Maison Blanche aux États-Unis », précisait-il. Il avouait être tombé dans la Sape dès l'âge de 12 ans, à Brazzaville. Et de clamer haut et fort que : « C'est dans notre sang. Hors de la Sape, un Congolais perd les pédales ! ».

A propos des origines de la Sape, il était adepte de ceux qui l'attribuent à André Grenard Matsoua, le premier Sapeur, résistant aux colons et arborant ses costumes en rayure tennis.

Son élégante complicité avec J.A. le Bachelor, créateur des vêtements, était devenue une marque de fabrique de l'harmonie des couleurs. Ensemble, ils ont milité pour la Sape combattante et colorée. Celle qui transgresse lentement et assurément les codes vestimentaires existants. Celle qui s'affranchit du diktat de vêtements de couleurs gris anthracite ou bleu marine, imposées par les financiers occidentaux. De fervents convaincus que celui qui porte des habits pour se faire beau s'aime déjà. « Et si tu t'aimes déjà, il y a de fortes probabilités pour que tu aimes l'autre », concédait l'Apôtre.

Sur le mur Facebook de J.A. Bachelor, qui se réjouissait de fêter pour les 80ans de sa maman, il a été contraint d'ajouter, la mort dans l'âme : « On l'appelait Dada Pouret ; je voue une reconnaissance éternelle à l'un de mes premiers mannequins de la marque Connivences l'Art de faire chanter les couleurs ...Bon voyage à toi petit frère car grand fut ton cœur... ».

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.