Afrique du Sud: COVID-19 - Le pays manque de moyens pour les tests porte à porte

Le ministère de la Santé voudrait effectuer 36.000 tests de coronavirus chaque jour d'ici la fin du mois d'avril. Mais, pour l'instant, l'Afrique du Sud semble manquer de moyens pour mettre en place son plan ambitieux.

Deux camionnettes sont garées à l'entrée d'une clinique dans le quartier d'Hillbrow, à Johannesburg. À l'intérieur, des infirmiers du laboratoire national de santé publique effectuent des tests de dépistage du Covid-19 sur le personnel de la clinique et les patients qui se présentent.

Zithobile Cele, masque de plastique sur le visage, gants sur les mains, prélève un échantillon. "On prélève oralement, ou au niveau du nez. Ici, je vais à l'intérieur de la bouche... ", explique l'infirmière.

Le résultat du test sera connu au mieux dans 24 heures, plus probablement dans trois ou quatre jours.

Éviter le pire

En Afrique du Sud, 67 laboratoires mobiles comme ceux-ci, équipés de kits de dépistage, doivent être déployés à travers le pays. L'objectif : des tests gratuits, en grand nombre pour tenter d'arrêter la propagation de l'épidémie.

Le ministre de la Santé, Zweli Mkhize préfère rester prudent. "Le fait qu'il n'y a eu qu'une faible augmentation des cas pourrait être le calme avant une tempête dévastatrice. Nous devons tester des centaines de milliers de personnes dans les communautés, en commençant par ceux qui ont des symptômes, puis en élargissant à tous."

Du porte-à-porte pour tester les populations

10.000 agents communautaires, équipés de questionnaires, doivent aussi être mobilisés afin de faire du porte-à-porte et d'encourager les gens à se faire tester. Les communautés où des cas ont été confirmés et où il est difficile de respecter un confinement strict sont prioritaires.

"On a commencé à distribuer des flyers sur le coronavirus. Il faut se laver les mains régulièrement, garder une distance sociale, et aller consulter en cas de symptômes", conseille un infirmier.

Moyens insuffisants

Mais pour l'instant, l'Afrique du Sud manque de moyens pour mettre en place son plan ambitieux. Seule une poignée des laboratoires mobiles a été déployée.

Moins de 60.000 tests ont été réalisés dans le pays depuis le début de l'épidémie, pour l'essentiel dans des laboratoires privés.

Seuls des tests rapides permettront d'augmenter cette capacité. Et le pays engage une course contre la montre pour y avoir accès.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.