Afrique: Le continent se mobilise face au coronavirus

Le continent, pourtant habitué aux épidémies, semble être pris de court. L'Union africaine et les autres instances continentales s'efforcent de coordonner leurs efforts face à la crise.

Dès l'annonce des premiers cas en Afrique, l'Union africaine (UA) a annoncé la mise en place d'une politique de dépistage à travers le continent dans le cadre d'un plan pour combattre la propagation du virus Covid-19.

La stratégie continentale est basée sur trois points-clés: la coopération, la collaboration et la communication entre les États membres.

Une initiative pilotée par le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies, le CDC, et soutenue par l'Agence africaine de développement, Auda-Nepad.

"Le Centre africain de prévention et de contrôle des maladies a distribué des milliers de kits de tests aux Etats et nous en tant qu'agence, nous avons participé financièrement à cette opération", a déclaré Amine Idriss Adoum, le directeur des programmes de cette agence.

De graves conséquences de la pandémie

L'Union africaine a averti sur les conséquences graves que pourrait avoir la pandémie de Covid-19.

Vingt millions : c'est le nombre d'emplois menacés sur le continent par la crise liée au nouveau coronavirus, d'après une étude de l'Union africaine publiée lundi (6 avril)

Mais aucune annonce n'a été faite pour l'instant au niveau de l'UA pour soutenir les entreprises africaines. Même si fin mars, l'organisation avait pourtant annoncé la création d'un fond continental anti-Covid-19 qui sera utilisé dans la lutte contre cette pandémie.

Un fonds doté de 12,5 millions de dollars américains pour démarrer.

Ce montant est jugé insignifiant par certains qui exigent un vrai plan et critiquent la lenteur de l'organisation panafricaine.

Mais pour Amine Idriss Adoum, l'Afrique doit tenir compte de la spécificité de l'économie de ses pays.

"Le gros problème de l'Afrique reste le secteur informel qui représente 60 à 80% du tissu économique, selon les régions et selon les Etats. Et en ce moment, nous sommes en train de préparer une réflexion avec les communautés économiques régionales, les Etats mais aussi les chercheurs et les experts afin de recommander des réponses qui soient adéquates et adaptées."

Le directeur des programmes d'Auda-Nepad estime qu"il est très difficile pour l'Afrique d'adopter les mêmes mesures qu'ailleurs en matière économique".

La Cédéao fait le nécessaire

En Afrique, des organisations sous régionales aussi s'activent. C'est notamment le cas de la Cédéao (la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest) qui, à travers son institution spécialisée, l'Organisation ouest-africaine de la santé, a établi un plan d'assistance aux Etats membres.

Celui-ci est articulé autour d'un programme d'assistance humanitaire et d'appui à la relance économique.

C'est dans ce cadre qu'un premier lot de 30.500 kits de tests de diagnostic, 10.000 équipements de protection individuelle ainsi que 740.000 médicaments composés de chloroquine et d'azithromycine ont été envoyé dans les 15 pays membres de la Cédéao.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.