Sénégal: COVID-19 - Un médecin-colonel souligne l'urgence d'arrêter la transmission communautaire

Thies — Le médecin-colonel Moussa Dieng Sarr, chef du Service national d'Hygiène, a souligné mercredi à Thiès l'urgence d'arrêter la chaîne de transmission communautaire de la maladie à coronavierus, en travaillant d'abord à identifier les zones les plus affectées.

Le médecin-colonel procédait au lancement des opérations de pulvérisation des rues et lieux publics de la ville, à la Promenade des Thiessois.

Il a expliqué que le service national de l'Hygiène a entrepris depuis le début de cette crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, des actions de prévention dont la sensibilisation.

"Aujourd'hui, avec l'apparition des cas communautaires, je pense que nous avons dépassé la phase de sensibilisation", a dit le responsable.

Il a ajouté : "L'heure a sonné pour mener des opérations techniques, en vue d'endiguer ce mode de transmission. Il nous faut arrêter très vite la chaîne de transmission communautaire".

Le Sénégal a enregistré mercredi 5 cas de Covid-19 issus de cette transmission sur un total de 7 personnes testées positives.

Le médecin-colonel a en outre réitéré l'importance d'éviter tout rassemblement et de respecter les mesures barrières, pour stopper le mode de transmission communautaire.

Il a souligné la nécessité d'éviter les rassemblements et respecter la distanciation sociale qui font partie de la chaîne de transmission, afin d'endiguer cette pandémie. Pour lui, ce moyen de prévention est à la portée de chaque individu.

Le service national de l'hygiène, rattaché au ministère de la Santé et de l'Action sociale, entend profiter des heures de couvre-feu, pour mener ses actions de désinfection.

Interpellé sur la nocivité du produit utilisé, le médecin-chef colonel rassure qu'il n'est pas toxique, même s'il demande aux populations se mettre à l'abri, lors du passage des véhicules dans la journée.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.