Burkina Faso: Le Burkinabè Smarty rappe pour la lutte contre le coronavirus

Au Burkina Faso, les artistes se lancent également dans la sensibilisation des populations contre le coronavirus. Parmi ces artistes, le célèbre rappeur Smarty, lauréat du prix découverte RFI 2013, avec le titre Monsieur Corona.

Selon le rappeur Smarty, le nombre de victimes, et les dégâts collatéraux du au Covid-19 montrent bien qu'aucun pays n'est assez bien préparé pour faire à cette maladie. D'où l'appel aux respects des mesures de prévention avec son morceau sorti le 24 mars.

Gestes barrières et lutte contre les rumeurs

Monsieur Corona est une chanson de sensibilisation, soutenue par l'Unicef, l'agence des Nations unies pour l'enfance, dans la lutte contre le coronavirus à travers le continent. Pour le rappeur cette sensibilisation est importante car les États n'ont pas su prévenir le risque : « Ce n'était pas encore aux États-Unis, ce n'était pas encore en Afrique... Donc, du coup, on se disait que, tant que c'est loin de nous, il n'y a pas de problème. Personne n'avait calculé que cela allait venir à cette vitesse-là. Donc, dire que les États étaient préparés, non ».

Dans cette chanson, le rappeur burkinabè s'attaque avant tout aux préjugés et aux fausses informations véhiculée au Burkina Faso ou ailleurs en Afrique sur le coronavirus. « On a entendu beaucoup de choses ici. Les gens disent que le virus ne résiste pas au soleil et que c'est un virus qui s'attaque uniquement aux Européens, énumère-t-il. Donc il était essentiel, à travers cette chanson-là, de dire que non, tout le monde peut être touché du coronavirus, tout le monde peut mourir de cette maladie-là ».

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.