Gabon: Coronavirus - Le pays cherche à normaliser les masques fabriqués dans le pays

Au Gabon, le coronavirus continue à se propager dans le pays. Le pays compte désormais 34 cas dont un décès et une guérison. Après le rappel des agents de santé à la retraite, le Gabon pense fabriquer localement des masques pour protéger la population. Un comité réfléchi sur les normes pour éviter les dérapages.

Dans une salle de réunion au centre-ville, un petit groupe d'experts met la dernière touche au document final qui consignera les normes de fabrication des masques made in Gabon. Le docteur Cyrille Mouyopa supervise ce comité technique : « Il y a les masques que tous les Gabonais peuvent utiliser pour sortir de chez soi ou pour aller au marché. Donc, c'est ce type de masques-là dont nous allons essayer d'encadrer la fabrication. »

Dans la salle, Brigitte Nsie Nami, patronne d'un atelier de création, a lancé il y a quelques jours des masques en toile de pagne qui se vendent comme des bouts de pain. « On a utilisé du coton, du polyester avec à l'intérieur du molleton et de la popeline qui sont a priori les matières les plus recommandés pour filtrer et faire un effet barrière de propagation du virus. », nous explique l'entrepreneuse.

Pas de prix défini

Si les normes des bons masques sont quasiment arrêtées, Abdu Razzaq Guy Kambogo, Directeur général de l'agence nationale de la normalisation n'a aucune idée du prix du futur masque gabonais, tout en précisant « l'idéal pour nous serait que ce masque soit fabriqué et redistribué à un cout très accessibles pour tout le monde ». Pour éviter un confinement total, plusieurs Gabonais plaident pour la gratuité de ces masques.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.